navigation

La Maison Blanche envisage sérieusement d’intervenir en Syrie 23 août 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , trackback

La Maison Blanche envisage sérieusement d’intervenir en Syrie

sources croah.fr

obamacaniche-642x359

La Maison Blanche a déclaré que les Etats-Unis envisagent d’intervenir militairement contre les militants de l’EIIL en Syrie après avoir pris d’assaut le groupe terroriste en Irak.

Ce vendredi, la Maison Blanche a qualifié la décapitation du journaliste américain James Foley par le groupe terroriste EIIL d’« attaque terroriste » contre les États-Unis, ajoutant que Washington ne s’en « tiendrait pas à ses frontières » pour riposter aux menaces terroristes provenant de ce groupe, qui opère en Iraq et en Syrie.

Ben Rhodes, vice-conseiller d’Obama à la Sécurité intérieure, a laissé entendre que toute stratégie sur le long terme dans le cadre d’un affrontement contre l’EIIL doit « s’appliquer des deux côtés de la frontière » entre l’Iran et la Syrie.

« Lorsque vous voyez quelqu’un être assassiné d’une manière si horrible, c’est que c’est une attaque terroriste [Ndlr : tandis que les civils de Gaza, c'est Disneyland]. Cela représente une attaque terroriste contre notre pays et contre un citoyen américain », a déclaré Rhodes.

Jeudi, le secrétaire des États-Unis à la Défense, Chuck Hagel, et le chef d’état-major, le général Martin Dempsey, ont déclaré que les militants de l’EIIL ne peuvent pas être mis en déroute si les États-Unis et leurs alliés ne les attaquent pas en Syrie.

Des observateurs affirment que ces déclarations pourraient constituer une tentative de préparer les Américains à une nouvelle guerre des États-Unis dans la région du Moyen-Orient.

Des législateurs américains, dont les sénateurs John McCain et Bill Nelson, ont insisté sur l’importance d’étendre la campagne militaire aérienne des États-Unis à la Syrie pour y frapper des bases de l’EIIL.

L’armée des États-Unis pense que les terroristes de l’EIIL disposent d’une force très mobile et composée de près de 17 000 combattants, capables de se déplacer d’Irak en Syrie en passant par la frontière en toute impunité.

Des avions militaires américains ont mené ce jeudi six attaques supplémentaires contre des cibles de l’EIIL, dans le nord de l’Irak, après avoir mené 14 attaques mercredi à la suite de la décapitation du journaliste américain James Foley cette semaine par ces militants.

Ces attaques montent à 90 le nombre total de frappes aériennes menées par des avions de combat, des drones et des bombardiers que les États-Unis ont déployé contre les militants, et ce depuis qu’Obama a autorisé ces frappes au début du mois.

L’horrible exécution de Foley a provoqué une vive émotion et de la colère chez les membres du Congrès, dont certains ont appelé Obama à redoubler d’efforts pour combattre l’EIIL. « Le terme “diabolique” a rarement été utilisé avec autant de justesse pour qualifier ce groupe monstrueux », a déclaré le député américain Adam B. Schiff, un élu démocrate de Californie.

L’EIIL, qui contrôle certains régions de la Syrie, a envoyé ses combattants dans l’Irak voisin en juin et a rapidement conquis de vastes portions de territoire, traversant au gré de leur volonté la frontière entre les deux pays. Les États-Unis ont fourni des armes et entraîné des groupes de militants en Syrie pour combattre le gouvernement du président Bachar el-Assad.

Selon certains reporters, les militants ont été entraînés par la CIA en Jordanie en 2012.

 

 

 

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta