navigation

Chemtrails, la vérité qui dérange 30 septembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 3 commentaires

Chemtrails-Paris-2014-3

 

Parce qu’une photo vaut plus qu’un long discours : deux clichés pris à Paris par un dimanche matin de septembre 2014.
Une journée pourtant particulièrement ensoleillée en ce début d’automne…

Chemtrails-Paris-2014

 

Epandages empoisonnés. « Observez bien le ciel parce qu’il y a nuage…et nuage »

Le terme anglais « CHEMTRAILS » de la contraction de « Chemical trails » (traînées chimiques) désigne les traînées blanches laissées par des produits chimiques épandus illégalement par des avions. Elles sont à distinguer d’autres traînées blanches, les « CONTRAILS » contraction de « condensation trails » (traînées de condensation) qui résultent du gel de la vapeur d’eau laissées par les réacteurs d’avions. A l’œil nu, la différence se situe dans le temps qu’elles mettent à se dissiper : Les chemtrails s’étendent, se rejoignent, forment des nuages qui couvrent le ciel et persistent pendant des heures (il est arrivé que la trace reste une journée entière au même endroit) tandis que les contrails disparaissent en une dizaine de secondes.

Les gouvernements des pays où l’on observe les chemtrails en nient l’existence et parlent de « théorie des chemtrails » ou de « théorie du complot ». Ils affirment que toutes les traînées blanches sont simplement des contrails. Cependant, les observations, les analyses, les dénonciations mettent en lumière un projet scientifique secret planifié de longue date par les USA.

Nous sommes ici dans le domaine de la Géo ingénierie, terme tellement tabou qu’on en trouve pratiquement pas la définition officielle et à la portée du grand public, dans les dictionnaires en lignes par exemple. Par contre, la Géo ingénierie est étudiée dans des grandes écoles occidentales et expliquée dans de multiples études et rapports intergouvernementaux comme une technologie aux finalités bénéfiques pour la planète : «Ensemble des techniques visant à stabiliser le système climatique par une gestion directe de l’équilibre énergétique de la Terre, de façon à remédier à l’effet de serre renforcé » .L’une de ses techniques ,qui de tout évidence est à l’origine des chemtrails, consiste à épandre de fines particules chimiques liquides ou solides dans l’atmosphère pour réduire le rayonnement solaire absorbé par la terre. Elle a un coût très faible, est facilement réalisable et donc plus efficace que toutes les politiques de lutte contre le réchauffement climatique à l’échelle mondiale. A priori ce serait donc une solution plutôt qu’un problème .Mais pourquoi y-a-t-il autant de zones d’ombres ? Pourquoi tant d’évidences niées, d’interpellations sans suite et de phénomènes inexpliqués ? Pourquoi des ex-agents gouvernementaux dénoncent ces pratiques ? Pourquoi une telle mobilisation citoyenne dans plusieurs pays ?

LES VERITABLES RAISONS DES EPANDAGES

En 1965 déjà un rapport du président américain Lindon B. Johnson préconisait de répandre ces particules dans l’atmosphère. Depuis, et en particulier au début des années 90, de multiples projets et rapports de sommités scientifiques, américains principalement et européens, confirment les avantages de cette technique mais jamais aucune autre conséquence sur l’environnement ou sur la santé humaine n’est évoquée. D’un autre côté, des climatologues indépendants des gouvernements et conscients de la vulnérabilité de la planète face à tant de manipulations, de l’impossibilité de maîtriser pleinement ses transformations artificielles condamnent ces apprentis-sorciers du climat en mettant en évidence que les motivations réelles de tous ces projets sont en fait économiques. En effet, cette stratégie a un coût quasi nul alors que réduire l’activité industrielle entraînerait pour ces sociétés de surconsommation, des conséquences économiques et même géopolitiques assez catastrophiques. Comparativement, en aspergeant le ciel de produits chimiques, on gagne jusqu’à 30 ans de restrictions économiques. L’on comprend encore mieux pourquoi les Etats-Unis n’ont jamais voulu signer le protocole Kyoto. Ceci est la première vraie raison. D’autres objectifs réels sont dénoncés :

*Le contrôle pur et simple du climat planétaire. Raison qui doit nous interpeller encore plus particulièrement, nous africains, face à ce phénomène des chemtrails en raison d’une conséquence directe désastreuse pour notre continent.

Le célèbre pirate internet Snowden a en effet révélé que pour protéger le climat de l’Amérique du nord ,la technique d’épandage est effectivement exploitée depuis les années 60 quitte à verser des substances cancérigènes, provoquer la désertification accélérée de l’Afrique sub-saharienne, de grandes sécheresses en Amazonie et même des fortes tempêtes sur la côte Est de leur propre territoire. « Si ce programme devait s’arrêter, les scientifiques croient fermement que dans un délai d’un an seulement, le climat nord-américain tomberait dans une spirale infernale de non-retour, hors de tout contrôle, les mauvaises récoltes conduiraient à une série de famines dévastatrices (snowden).»
Le gouvernement américain y travaille donc avec Monsanto (qui n’est jamais loin quand il s’agit d’empoisonnement) et un laboratoire secret de géo ingénierie nommé Muad’Dib.
Il y a d’autre part une association avec la haute technologie du HAARP( High Frequency Active Auroral Research Program)Ce programme scientifique et militaire américain qui apparemment ne servirait pas qu’à étudier les jolies aurores boréales mais permettrait également lorsqu’il est conjugué aux chemtrails de causer sécheresses ou inondations sur une région précise du globe.

*Le contrôle sur les ressources agricoles : Toujours « grâce » à Monsanto (le prétendu sauveur de l’humanité en matière d’agriculture ) des OGM (à vendre bien entendu) résisteront là où les plantes tout à fait naturelles ne résisteront plus aux retombées des chemtrails .Monsanto a d’ailleurs déjà lancé sa campagne marketing en vantant son gène résistant à l’aluminium : « Dans les pays en voie de développement, les petites exploitations fermières pauvres en ressources font face à des tensions quotidiennes comprenant la pauvreté des sols, la sécheresse et le manque de contributions financières. Les tendances en cours comme le changement climatique et la croissance démographique vont probablement aggraver ces tensions. Une nouvelle génération de recherche en culture génétiquement modifiée (GM) a pour but d’apaiser ces pressions à travers l’amélioration des cultures de subsistance – comme le manioc, le sorgho et le mil – qui possèdent des caractéristiques spécifiques comme la tolérance à la sécheresse, à l’eau, à l’aluminium présent dans les terres aussi bien que dans les plantes avec une utilisation plus efficace de l’azote et du phosphore. » Nous avons déjà évoqué le problème de la sécheresse ci-haut .Devinez maintenant quel produit chimique est le plus répandu par les chemtrails d’après les analyses de différents laboratoires indépendants ? ….l’aluminium, bien sûr ! Coïncidence ?

*Plus scandaleux encore le contrôle du nombre de la population en pulvérisant à des moments précis certaines souches de virus pour proposer ensuite des vaccins de manière sélective et programmée. A noter également dans ce paysage la présence de Bill Gates (encore un qui n’est jamais loin) Mr « l’avocat des vaccinations en masse » est également initiateur et co-financier d’un fonds de recherche pour un projet servant à larguer des tonnes de produits chimiques sulfurés. (Il faut ici faire le lien avec le lobby pharmaceutique, voir notre article « Big Pharma » du mois de février)

*Le développement d’une puissance militaire extrêmement sophistiquée : En associant les chemtrails au HAARP toujours, il est possible de contrôler totalement l’espace des télécommunications des adversaires, de stopper des missiles, et même d’influer sur les états de conscience , les comportements,….Il semblerait que les expériences aient déjà commencé sur les animaux et qu’ils en soient morts : « Il est aussi à signaler, depuis quelques années partout dans le monde, un nouveau phénomène inquiétant d’ oiseaux qui meurent en plein vol et simultanément à plusieurs endroits distants de plusieurs centaines ou milliers de KM (c’est pareil pour les poissons et d’autres animaux). Ceci serait à relié au projet HAARP qui se sert des particules artificielles en suspens dans l’atmosphère pour favoriser la conduction de micro-ondes agissant sur tout organisme vivant via des fréquences spécifiques émises depuis la base HAARP »

COMMENT SE FONT LES EPANDAGES ?

Il est important de préciser pour commencer que l’Otan est libre de circuler dans l’espace aérien de chacun des pays membres. Au sein de l’Otan, l’entité la plus influente a toujours été les Etats-Unis. Aux Etats-Unis, les lobbies les plus puissants qui influent sur la politique sont les lobbies militaro-industriels. Les membres de l’OTAN acceptent donc les pulvérisations et y participent également. Ils évitent ainsi des conflits et de se voir imposer des restrictions économiques pour réduire l’effet de serre.
Dans ces révélations, Snowden a affirmé que grâce aux entreprises de kérosène ce programme a pu facilement être réalisé à l’insu des populations parce que ces entreprises font partie du complexe militaro-industriel : « Des produits chimiques sont secrètement déversés par des avions commerciaux (de passagers), soi-disant pour améliorer l’efficacité. En vitesse de croisière, la chaleur et la pression atmosphérique provoque une réaction chimique, une molécule de carbone top-secrète. Ce processus est imparfait et la plupart des sous-produits sont très dangereux, même en faible quantité. (Snowden) ». Ceci étant dit, il existe de nombreux autres témoignages avec photos et vidéos à l’appui qui se recoupent et que l’on retrouve aisément sur internet. Ils émanent tant d’ex-employés de compagnies aériennes, d’ex- employés gouvernementaux, d’observations de scientifiques indépendants ou de simples citoyens.

1-642x638

 

LES TECHNIQUES D’EPANDAGES :

Les produits chimiques sont répandus à moyenne altitude en général par des avions citernes militaires banalisés mais aussi par des avions civils. C’est dans des ajouts au kérosène qu’ils sont répandus pour les avions civiles et avec des installations spécifiques pour les avions de l’armée. Les avions civils sont pour certains également secrètement modifiés : « pour y inclure, dans la partie de la carlingue réservée aux eaux usées, un système de commande, des tuyaux, des pompes et des bonbonnes pour produits chimico-bactériologiques. Certaines des petites tiges de décharge statique placées sur le bord arrière des ailes auraient été percées à leur extrémité pour faire offices de buses de pulvérisateur. Le système de commande déclencherait l’épandage de façon automatique, à l’insu du pilote, en fonction du plan de vol de l’avion. L’équipe de sous-traitants chargée de la vidange des eaux usées en profiterait pour recharger les bonbonnes et para métrer le système de commande avant chaque vol. Les lignes aériennes seraient rémunérées pour ces épandages par les officines des ‘‘projets noirs’’ du gouvernement (quelques noms de code de ces opérations : ‘‘Feuille de trèfle’’, ‘‘Ciel rouge’’, ‘‘Dans de la pluie’’) ; seuls quelques employés seraient au courant et tenus au secret sous peine d’emprisonnement »

LES PREUVES OU LES INDICES :

1.La preuve numéro un que tout le monde peut voir: les traînées chimiques (chemtrails) persistent, ce qui implique toujours que c’est un épandage volontaire de matière chimique en suspens dans l’air, car derrière un avion la traînée normale (de condensation d’un avion) disparaît sous vos yeux. Par exemple, Il suffit d’observer deux avions volants en même temps et dans le même ciel. L’un aura une traînée qui se dissipe derrière lui (normal), l’autre aura une traînée persistante (plusieurs heures). C’est un chemtrail, autrement dit un épandage de matière toxique. Les deux avions sont soumis aux mêmes lois de la physique ! (nombreuses vidéos témoignent de cet exemple); Si cela persiste dans le ciel, c’est un épandage chimique.

2. Les traînées naturelles normales se forment au-dessus de 8000 m. Les chemtrails sont la plus part du temps largement en dessous de cette altitude. il suffit de les observer en dessous d’un cumulus. Encore une fois c’est une loi de la physique. Il est impossible de voir des traînées de condensation à basse altitude, ce sont donc ogligatoirement des chemtrails (matières toxiques laissées en suspens dans l’air.)

3. Les traînées persistantes sont parfois interrompues dans le ciel, puis reprennent plus loin. Cela serait impossible si c’était des traînées de condensation normales (à moins de couper le moteur puis de le remettre en marche, mais peu de pilotes d’avions civiles s’amusent à faire ce genre d’exercice surtout à basse altitude)

4. Les avions filmés qui pratiquent les épandages n’ont pas de logos de compagnies aériennes.

5. Les avions filmés qui pratiquent les épandages n’ont pas de numéros d’identifications obligatoires dans l’aviation civile. Cela signifie aussi qu’il est impossible de les contrôler dans les aéroports.

6. Les avions filmés qui pratiquent les épandages ont leurs transpondeurs sur une autre fréquence que celle utilisée normalement dans l’aviation civile.

7. Les avions qui pratiquent les épandages volent dans des espaces aériens hors couloirs aériens obligatoires pour tous les avions commerciaux transportant des passagers. Ils survolent parfois des zones interdites aux transporteurs classiques. Ceci est vérifiable par tous en se connectant aux sites comme flightradar24 par exemple.

8. Les avions qui pratiquent les épandages n’ont pas de plans de vols déclarés. Ils apparaissent anonymes sur les radars (tout le monde peut le constater avec flightradar24 par exemple)

9. Les traînées dans le ciel des chemtrails décrivent des trajectoires tels que virages à 180°, cercles, quadrillages, étoiles, nombreux virages répétés, parfois même des symboles ou des mots…Evidemment aucun pilote de long courrier ou de vols commerciaux ne pratiquent jamais ce genre de fantaisies. (tous ces mouvements serviraient à mieux quadriller le ciel pour une meilleure dispersion )

10. Les avions qui pratiquent les épandages volent parfois en formation (militaire), et il est vrai que l’on voit rarement trois Boeing 747 (normaux) voler côte à côte sauf pour les salons aériens….et encore…

11. Les avions qui pratiquent les épandages croisent des avions civiles ( « normaux ») à des distances non réglementaires et parfois en sens inverse; Les couloirs aériens réglementés ne permettent pas ces configurations. Ce sont dont des avions chemtrails.

12. Les chemtrails formés (traînées chimiques et toxiques) forment des nuages artificiels (qui parfois ressemblent à des cirrus, voile nuageux), alors que si c’était de la condensation normale, elle se dissiperait a l’oeil nu. Tout le monde peut l’observer.

13. Certains de ces nuages ainsi formés deviennent monstrueux, des mégas chemtrails, des rouleaux continus qui peuvent atteindre 1000 km de long (à voir sur ce site mais aussi dans une simple recherche google vidéo). Ces nuages n’existent et n’existaient pas avant l’apparition des chemtrails. 14. De nouveaux nuages sont apparus dans la nomenclature officielle des nuages. Et oui, la terre après plus de 4 milliards d’années « a décidé » de créer de nouveaux nuages (artificiels), bon évidemment dire que cela correspond à l’apparition en masse de chemtrails ne serait que pure supposition…

15. L’activité des chemtrails semble être signalée principalement dans les pays de l’Otan (…) justement au-dessus des pays qui ont perdus la souveraineté de leurs espaces aériens au profit de l’OTAN

16. Des fils/ fibres et des particules tombant du ciel ont été signalés et filmés un peu partout en Europe et aux Etats unis (voir vidéo), et chaque fois ces fibres tombent lors d’épandages des zones entières en sont recouvertes. Ces fibres peuvent faire jusque 20 m de long.

17. Le CNRS depuis peu a informé la communauté scientifique qu’il fabriquait ces mêmes nano-fibres; Ce n’est pas de la science-fiction, ces nanos fibres existent, même si le but du CNRS n’est pas le même

18. De nouvelles maladies sont apparues et notamment celles des Morgellons qui aurait un lien direct avec les chemtrails. Pourquoi ? Parce que cette maladie se caractérise par des nano-fibres qui apparaissent sous la peau. Hors ces fibres présentent les mêmes caractéristiques que les nano-fibres qui tombent du ciel. La maladie est probablement un bug non voulu au départ. (mais pourtant prévisible et certainement ignoré)L’idée est de créer un ciel conducteur d’ondes grâce à des nano-particules en suspension dans l’air à des fins militaires (projet HAARP, neutralisation de missiles par envoi d’ondes par exemple) Il n’en demeure pas moins que 7000 nouveaux cas sont signalés chaque semaine et à ce jour elle est incurable.

19. Certaines photos montrent des kits d’installation de matériel d’épandage complet pour équiper n’importe quel avion. Cela prouve qu’il est tout à fait réalisable d’équiper des avions facilement.

20. Des images radars qui ne captent pas les nuages, montrent clairement la présence de nuages artificiels sur leurs écrans .Forcément car ils sont composés de microparticules d’aluminium !

21. Des images satellites montrent clairement en simples photos, la présence de nombreux quadrillages sur des régions ou des pays entiers. Ces quadrillages de nuages sont des lignes qui s’entrecroisent de façon régulières parfois sur des milliers de KM et n’ont rien de naturels.

22. Des images satellites infrarouges montrent clairement des distinctions de nuages (les chemtrails émettent une longueur d’ondes différentes des nuages naturels)

23. Des images satellites montrent des anomalies extraordinaires météorologiques, par exemple: des angles droits parfaits se forment à l’intérieur d’anticyclones (les chemtrails sont aussi reliés à un autre projet du nom de HAARP), elles montrent aussi des nuages parfaitement ronds (mais dont le diamètre est grand de plusieurs km), ou encore des nuages de plus de 400 à 1000 km de long en forment de saucisse, bref des trucs nuageux et artificiels dont la nature n’avait pas connaissance jusqu’à aujourd’hui

24. Des nuages normaux se dissolvent au contact des chemtrails. C’est à dire que les nuages naturels se rapprochent du chemtrails et sont rongés par le chemtrail et disparaissent (l’un des principes des composants des chemtrails et d’absorber l’humidité du nuage environnant pour modifier le climat localement)

25. Des témoignages crédibles dénoncent les chemtrails:… le Président de l’Equateur accuse directement aux US de laisser des chemtrails au dessus de l’Equateur, le Ministre Italien dénonce sur la tv italienne cette situation, un Euro-député pose la question au parlement Européen, un ministre Japonnais évoque virulemment HAARP pendant la séance du parlement, idem pour un ministre anglais de l’opposition, un parti politique appel à la prise de conscience en Serbie. Cuba a déposé une plainte officielle à l’Assemblée Générale des Nations Unies accusant les États-Unis d’effectuer des épandages d’agents biologiques au dessus du sol Cubain.

26. Des témoignages de personnes qui ont été concernés dénoncent aussi les chemtrails (un ex-agent du FBI, un ex-agent de l’IRS, un mécanicien de base aérienne….).

27. L’Angleterre reconnaît avoir procédé à des épandages de produits chimiques sur sa population, comme précédemment les Etats unis avaient reconnu avoir eux aussi procédés à des tests.

28. Un groupe indépendant composé d’experts scientifiques (le Groupe de Belfort) à remis un rapport officiel à différentes ambassades du monde, au parlement Européen ainsi qu’aux Nations Unis; Ce rapport baptisé « CASE ORANGE » indique clairement que des épandages sont pratiqués par ces avions qui laissent ces traînées dans le ciel. Sur la base de ce rapport une plainte à été également déposée au Ministère de la justice Belge contre l’épandage des métaux lourds et autres…Un dépôt de plainte est en cours auprès de la Cour de Justice Internationale de La Haye et Cour Européenne des Droits de l’Homme.

29. Des pays dans le monde entier, ainsi que certains organismes officiels tels que l’association climatologique en France indiquent clairement et très officiellement que depuis de nombreuses années des utilisations de traînées chimiques dans le ciel sont utilisées afin d’influencer le climat local principalement pour l’agriculture.

30. Des couleurs et lumières fluos arc-en-ciel ont été filmées dans des ciels, un peu partout sur la planète. Cela n’a rien de naturel et témoigne de composés chimiques en suspension dans l’air qui agissent comme des prismes sur les rayons du soleil.

31. Les épandages (chemtrails) ont été filmés de l’intérieur d’un avion.

32. Des quadrillages de chemtrails presque parfaits ont été filmés dans des ciels Européens ou Américains. Ces nuages artificiels défilent pendant des heures, ou des journées entières. Ils n’ont rien de naturels, parfaitement rectilignes. Ils ressemblent à des grillages brumeux.
33. Des photos de chemtrails ont été prises de l’intérieur du cockpit de petits avions à hélices, prouvant la présence de tracés bien en deçà de l’altitude de croisière des avions commerciaux.

images-121

 

ux Etats-Unis comme en Europe, les citoyens qui se sont révoltés et ont interpellé les gouvernements au sujet des chemtrails se sont retrouvés face à un mur de silence ou de dérision. Idem pour les médias classiques dont on ignore plus aujourd’hui qu’ils sont des officines gouvernementales. Même réaction également de l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA). Ils ont pris leur responsabilité en prélevant les échantillons, soit par ramassage, soit grâce à des filtres HEPA. Les analyses ont été demandées auprès de laboratoires indépendants. Celles-ci ont démontré la présence des substances chimiques et biologiques ci-après :

Sels de baryum : Les sels solubles de baryum sont toxiques pour l’organisme des mammifères. Ils sont absorbés rapidement par le système gastro-intestinal et sont déposés dans les muscles, les poumons et les os.

Streptomyces : Ils entrent dans la fabrication de la majorité des antibiotiques utilisés en médecine humaine ou vétérinaire et dans l’agriculture, mais également comme agent antiparasitaire dans les herbicides et les métabolites pharmacologiquement actifs ( immunodépresseurs )

Aluminium : Il est utilisé sous différentes formes comme réflecteur, conducteur et absorbeur d’humidité. Il fait partie des particules retrouvées en grande proportion dans les retombées de chemtrails. Il réduit l’activité du système nerveux et intestinal et de ce fait peut être la cause de coliques sévères. L’aluminium est un neurotoxique qui peut être à l’origine de démences dégénératives, de fragilisations osseuses ou d’accidents cardiaques, de myalgies et de problèmes musculaires. Il s’accumule dans le cerveau, les os et les muscles. Le nombre de malades atteints d’Alzheimer est proportionnel à la quantité d’aluminium dans l’eau potable. L’aluminium est aussi omniprésent dans notre vie de tous les jours : dans les vaccins, canettes de bière et d’eau minérale, barquettes, rouleaux d’emballage, casseroles, tubes de sauce et dentifrice comme dans divers ustensiles de cuisine). On peut observer dans les trois jours qui suivent une pulvérisation particulièrement forte, l’apparition de maladies respiratoires dans la population exposée (pneumonies, rhumes ou symptômes semblables à la grippe. Le tout contribue à l’affaissement des fonctions du système immunitaire.

Dibrométhane (Ethylene dibromide EDB) : Interdit en 1984 par l’EPA. L’EDB (C2H4Br2) est un additif de carburant et un insecticide cancérigène avec une légère odeur de chloroforme. Il provoque la dépression et l’affaissement du système nerveux central.

Entérobactéries : Comprennent les E. coli et la salmonelle qui sont les principaux responsables dans les cas d’empoisonnement alimentaire. Ces bactéries sont à l’origine des pneumonies infectieuses

Serratia marcescens : Un dangereux pathogène qui peut provoquer des pneumonies, la méningite et l’endocardite bactérienne

Thorium 9 radioactif : Bien connu pour causer des leucémies et autres cancers des enzymes restrictives, utilisées en laboratoire pour couper et recombiner l’ADN ; des cellules de sang humaines : globules rouges, globules blancs pris dans des agrégats ,…. Et toutes sortes de fibres colloïdales et nanoparticules environ 80.000 fois plus petites qu’un cheveu humain et difficilement reconnaissables.

Les syndromes les plus fréquents constatés dans les régions où sont visibles les chemtrails sont les suivants : saignement de nez et de poumon, asthme et allergies, aspergillose broncho-pulmonaire allergique, grippe, bronchite, bronchiolite des nouveau-nés, pneumonie, syndrome de détresse pulmonaire, mort subite du nourrisson ou d’athlètes, décès dus au fongus noir (moisi noir ou rouge sur les récoltes vivrières), gastro-entérite, fatigue extrême ou chronique, acouphène, vertige, vision embrouillée, mental au ralenti, désordres immunitaires,….. . Elles affectent en particulier savoir les jeunes enfants et les personnes âgées en raison d’un système immunitaire moins résistant. Mais la maladie, la plus grave et la plus impressionnante est celle déjà évoquée plus haut. le Syndrome de Morgellons avec des symptômes jamais observés dans l’histoire de la médecine : Des nano-fibres rampent sous la peau et provoquent des lésions qui ne guérissent pas. Détail étonnant : Cette maladie est diagnostiquée chez tous les êtres vivants (humains, insectes, animaux, plantes) La réalité a dépassé la fiction !! L’épidémie de Morgellons évolue : aujourd’hui+/- 130.000 cas déclarés .On suppose qu’il en existe beaucoup plus. 1.000 nouveaux cas sont enregistrés chaque jour. Après les USA, le Canada et l’Australie, maintenant l’épidémie s’étend en Europe, en Amérique latine, en Indonésie. Il est aisé de comprendre au vu de tout ce qui précède, pourquoi les gouvernements bien qu’ils admettent des pulvérisations de produits chimiques dans l’atmosphère, s’obstinent à affirmer leurs avantages et nier l’existence des chemtrails ainsi que leurs conséquences.

sources panafricanism.com le 16 mai 2014

Marc Giraud: «Les jours de chasse, il règne un sentiment d’insécurité»

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

marc

 

Naturaliste, Marc Giraud vient de publier un livre où il dénonce les dangers de la chasse et s’attaque à un puissant lobby. Au risque de se faire canarder.

La chasse est-elle vraiment dangereuse pour les utilisateurs de la nature ?

 

 

Quand on se promène un jour d’ouverture de chasse, c’est toujours très inquiétant. On ne risque pas forcément sa vie mais il règne un certain climat d’insécurité. Quand un chasseur tire à 200 mètres de vous, c’est très impressionnant et, malheureusement, les accidents arrivent. On compte en moyenne 150 à 200 blessés par an et une vingtaine de morts. Et encore, tous les accidents ne sont pas recensés. J’évoque par exemple, dans mon livre, le cas de cet enfant de six ans, tué par son frère de 23 ans dans les environs d’Amiens lors d’une partie de chasse, il y a tout juste un an (NDLR : le 29 septembre 2013). Ce sont à chaque fois des vies brisées, des drames humains épouvantables. Je comprends la passion pour la chasse, mais je trouve qu’il y a tellement d’autres choses passionnantes à faire dans la nature.

 

Selon vous, tout est fait pour que le permis de chasse soit facile à obtenir. Ce problème d’insécurité vient-il en partie de cela ?

 

Oui. L’examen théorique ne comporte que dix questions, dont une seule est éliminatoire. N’importe qui connaît un peu la nature est susceptible de l’avoir, et ce, pour la vie. C’est une aberration, on devrait instaurer, comme pour les automobilistes, un permis à points. Comme sur la route, il existe évidemment des chasseurs prudents, mais il y a aussi des chauffards qu’il convient de calmer.

 

Vous laissez entendre également que l’alcool est un facteur aggravant. N’est-ce pas un peu cliché ?

 

Les chasseurs se veulent bon vivant, soit. Je le suis aussi, mais il ne me viendrait pas à l’idée de prendre le volant quand je suis bourré. Je ne veux pas tomber dans les clichés, mais il m’arrive, dans ma campagne, de voir des chasseurs titubants se rendre à la chasse. Mais le plus effarant, c’est qu’aucun contrôle d’alcoolémie préventif n’est prévu dans les textes. Il n’existe pas non plus de seuil d’alcoolémie au-delà duquel il est interdit de chasser. Et l’état alcoolique n’est pas considéré comme une circonstance aggravante en cas d’homicide à la chasse.

 

À quoi selon vous est liée cette prétendue indulgence à l’égard des chasseurs ?

 

C’est un lobby très bien organisé qui dispose de soutiens politiques de taille. À l’Assemblée nationale, le groupe chasse compte 120 députés, soit deux fois plus par exemple que le groupe consacré à la précarité. La base fait pression sur le sommet, et ça marche. Cela pose un vrai problème de démocratie puisque, dans ce pays, un million de chasseurs a davantage de poids que les 2 millions de cavaliers, 15 millions de randonneurs ou encore 20 millions de cyclistes. La chasse, c’est un pouvoir politique, mais aussi un pouvoir économique basé là encore sur un système antidémocratique. La cotisation à une fédération de chasse, par exemple, est obligatoire lors de la validation du permis de chasser départemental. C’est contraire au principe démocratique des associations.

 

Les chasseurs jouent pourtant un rôle important de régulateur, sans eux les villes seraient envahies de bêtes sauvages et les terres agricoles détruites. Votre vision n’est-elle pas caricaturale ?

 

 

Les chasseurs s’auto-persuadent qu’ils jouent ce rôle, mais c’est absolument faux. Dans le canton de Genève, par exemple, la chasse est interdite depuis quarante ans et tout se passe bien. Prenons l’exemple du sanglier, considéré comme une espèce nuisible. S’il y a autant de sangliers, c’est tout simplement parce que ce sont les chasseurs qui favorisent sa prolifération, mais c’est vrai pour d’autres espèces, au travers de la pratique de l’agrainage. Et puis dans le contexte d’une chasse privée, il faut qu’un animal rapporte, donc qu il soit présent en masse.

 

À la fin de votre ouvrage, vous émettez une série de propositions pour une chasse « plus démocratique », et vous proposez notamment la « trêve de la chasse le dimanche ». N’est-ce pas une forme de provocation ?

 

Le dimanche est le jour de sortie en famille, mais c’est aussi le jour où se produisent le plus d’accidents de chasse. Je ne vois pas où est la provocation ? Nous demandons simplement un partage du temps et de l’espace. Dans l’Europe entière, il existe partout un jour de non-chasse. En France, on chasse tous les jours, tout au long de l’année, si l’on tient compte des battues. Et encore une fois, c’est une minorité qui impose sa loi.

sources le courrier picard le 30 septembre 2014

Daesh : la peur qui fait tout avaler 25 septembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Daesh-dessin

 

Dans l’art de fabriquer du gros vilains très méchants, l’Empire atlanto-sioniste a mis les bouchées doubles. Cet hiver :vous aurez peur !

Les « islamo-terroristes » égorgeurs (au couteau à beurre et en full-HD) sont à la démocratie ce que Ebola est à la vaccination : le prétexte idéal (et bidon) pour nous la faire à l’envers et sans prendre de gants.

La fameuse maxime « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux » étant encore un peu trop vivace chez certains esprits taquins, nos maître ont mis les pendules à l’heure :

Vous ne pouvez pas avoir 100 % de sécurité et aussi 100 % des respect de la vie privée et zéro inconvénient. Nous avons des choix à faire en tant que société.

Barack Obama, président des États-Unis

 

Ainsi, la paranoïa ambiante n’est-elle pas le fruit du hasard, quand bien même la ficelle est grosse, voire énorme ?

« Daesh »? Une pure foutaise d’acronyme ! Mais un « élément de langage » qui sonne bien et donc repris à l’unisson par les kapos des médias.

« C’est bon pour Israël ! »

Et à la question « à quoi cela aura-t-il servi ? », la réponse était dramatiquement courue d’avance : déclencher de nouvelles guerres en les faisant valider par l’opinion publique : lien 1 / lien 2

Quant aux effets de la Grande Pétoche Organisée, on a déjà les résultats chez nous : censure et restriction accrue des libertés publiques.

Rien d’original, mais ça marche à tous les coups.

sources croah.fr le 25 septembre 2014

« Je ne paye plus l’impôt car je sais où va l’argent »

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 9 commentaires

ghis

 

Y en a qui ont la trouille, mais Ghis, de moins en moins. Après s’être retrouvé en prison pour avoir refusé de payer un impôt qu’elle estime mal affecté, elle se confie dans la Voix.

Sur ce territoire allobroge offrant l’hospitalité à la libre expression, nous accueillons aujourd’hui une Québécoise. Ghislaine Lanctôt est une ex-directrice de clinique exclue de l’ordre des médecins dans les années 1990 après avoir publié un livre, La mafia médicale, qui décrivait un milieu où l’on s’affaire d’abord à entretenir la maladie. Aujourd’hui, cette grand-mère de 67 ans se fait appeler Ghis et dit avoir évacué sa laine, car elle ne veut plus être un mouton. Depuis 1994, elle ne fait plus de déclaration d’impôt et elle a coupé tous les liens avec l’administration fédérale canadienne, refusant de payer quoi que ce soit et renonçant à profiter des privilèges procurés par nos systèmes gouvernementaux (assurance santé, retraite, etc…).

Cette attitude a conduit Ghis à passer deux mois en cellule au printemps 2008, séjour qui l’a incité à écrire un nouveau livre (Madame Ghis, évasion en prison). Et bien qu’elle se soit encore retrouvée devant un tribunal le 20 janvier dernier, elle continue de refuser de participer à un système qui engraisserait des banquiers ayant asservi nos gouvernements grâce à une dette qui n’a pas lieu d’être. Elle mets ainsi ses actes en accord avec un discours qui va bien au-delà de cette histoire d’impôt, car il renvoie à ce que Ghis estime être la nature profonde de l’être humain. Ce ne serait donc pas son statut de contribuable ?

Ghis, pourquoi refuser de payer l’impôt ?

Je mets les pendules à l’heure. C’est une histoire de conscience, d’identité, pas d’argent. C’est fondamental de comprendre ça. Je n’ai plus voulu payer l’impôt quand j’ai su où allait l’argent, c’est-à-dire dans les poches des banquiers mondiaux. J’ai cessé de collaborer avec le système quand j’ai compris comment il marche. Les politiques n’ont aucun pouvoir, c’est le pouvoir de l’argent qui mène le monde. Tout mène à la finance et à un système de banques centrales. Chaque pays a sa banque centrale et chacune est un cartel de banquiers privés. Aux Etats-Unis, la majorité des propriétaires de la Réserve Fédérale sont d’ailleurs des banquiers européens. C’est donc un cartel mondial de banquiers qui gouverne et les gouvernements mentent en nous faisant croire qu’ils ont le pouvoir. Obama n’est rien d’autre qu’une nouvelle marionnette nommée par les mêmes que les autres. En fait, tout le monde sait bien que c’est l’argent qui mène le monde, mais on n’a jamais réalisé comment.

Et vous, vous avez trouvé ?

Tous les impôts vont dans les poches des banquiers mondiaux, sous prétexte de payer les intérêts d’une dette qui n’existe pas. Car il n’y a jamais eu d’argent de prêté ! Non, l’argent est créé à partir de rien. Les banques centrales font des jeux d’écritures. Un film qui a beaucoup circulé sur Internet explique très bien ce système de l’argent dette (http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-grignon-fr-in_news). Pourtant, seuls les pays ont normalement le droit de créer de l’argent, mais ce droit a été cédé aux banquiers.

En France, on dit que c’est un tiers des recettes fiscales qui est consacré à payer les intérêts de la dette. A part ça, les impôts servent aussi à financer les services publics…

C’est ce qu’on dit, tandis que les gouvernements s’endettent toujours plus pour réussir à faire fonctionner ces services publics, augmentant ainsi la dette.

Vous ne croyez pas du tout à l’utilité sociale de l’impôt ?

Jusqu’en 1994, j’étais contente de payer plus d’impôts que les autres, car je croyais que je participais au bien-être de la population. Mais quand j’ai vu où ça allait, j’ai dit stop. C’est juste un problème d’ignorance.

Mais dans la pratique, on ne vous force pas à payer ?

En faisant cela, j’ai compris qu’on était coincé. Et c’est quand je suis sortie de prison que j’ai réalisé que le citoyen est un esclave.

Ah bon ?

On est encore des animaux. On a peur, on rend des comptes à des gens supérieurs, à des bons dieux, à l’état, à ses parents. On est des animaux qui ont peur de ce qui est à l’extérieur, car on n’est pas conscient de qui on est. Pas une pauvre créature, mais une créatrice, qui crée ce qui arrive.

Et qui récolte donc ce qu’elle sème ?

Non, car cela donne une notion de bien et de mal, alors qu’il n’y a pas de dualité, ni de bien, ni de mal. Tout est parfait et je ne suis que le reflet de mon état de conscience. Si j’ai un cancer, je vais en général me dire que c‘est dû à des choses que j’ai faites comme fumer ou boire, que c’est la faute de mon environnement ou de mes gènes familiaux. C’est une autre façon de penser que de se dire : je suis créatrice. Car si je me suis créé un cancer, si mon corps le manifeste, c’est une indication de mon état de conscience. Ce n’est plus un malheur, mais un bonheur. J’accueille la maladie comme un outil que je me suis créé pour grandir en conscience. Et on arrive à la question : que suis-je venue faire sur cette terre ? Assurer la sécurité de mes avoirs ou permettre l’émancipation de mon être ? C’est là où est le choix.

Et quand l’avez-vous fait ce choix ?

Quand j’ai écrit La mafia médicale, j’ai compris que j’avais appris à rendre les gens malades et j’ai réalisé que la santé est le reflet de mon état de conscience. Le corps n’est qu’un miroir. Comme je suis l’autorité suprême, je dois me comporter comme tel. Je me suis donc défait de tout de qui n’était pas souverain : la carte de sécu en 1993, les impôts deux ans plus tard, les comptes de banques, le permis de conduire et dernièrement le passeport.

Vous commettez ainsi des infractions à la loi…

Quelqu’un de souverain obéit à son âme et conscience, pas aux lois extérieures. Cela conduit à intégrer la vraie autorité, donc je ne vais pas aller conduire si je ne sais pas le faire ou si j’ai bu une bouteille de vin ou que je suis fatigué. Mais je conduis, et je n’ai pas d’assurance. Je n’ai pas de garant pour moi. Tout ce qui m’arrive, c’est moi qui paye pour.

Mais vous ne payez pas vos impôts. Or on est contraint par la loi de les payer, et l’Etat dispose du bâton pour se faire respecter…

Il y a trois bâtons : l’exclusion, la dépossession et l’élimination. L’exclusion, ça ne me touche plus. Et comme je ne possède plus rien, on ne peut rien me prendre. Reste l’emprisonnement ou la mort. Quand j’ai sorti La mafia médicale, j’ai pensé qu’on allait me tuer, mais non. Et l’année dernière, j’ai refusé de me présenter au tribunal, donc on est venu me chercher chez moi. Après m’avoir envoyé dans un service psychiatrique qui m’a jugé apte à passer en procès, le juge m’a proposé une libération sous conditions qu’il fallait signer. J’ai refusé, car cela s’adressait à l’entité légale LANCTOT Ghislaine. Ce n’est pas moi.

Comment cela ?

Il y a d’un côté une entité légale qui appartient au gouvernement, de l’autre l’être physique venu au monde. L’entité légale, ce n’est pas moi. C’est elle qui est accusée et j’ai donc refusé de signer, alors le juge m’a dit que j’irai en prison. Mais je ne peux pas renier mon identité, je ne peux pas vendre mon âme. J’ai donc passé deux mois en prison. Et le 20 janvier dernier, pour mon procès, j’avais dit au juge que je me présenterai, mais pas en cour. Je suis allé avec les spectateurs et j’ai expliqué n’avoir toujours rien à faire avec l’entité légale LANCTOT Ghyslaine, dont j’ai d’ailleurs annoncé la mort. Le juge a dit : « Ok, mais je fais quand même le procès. » Je suis parti et ils ont fait le procès.

Vous n’avez pas eu une grosse condamnation : 1 000 dollars d’amende à payer d’ici deux ans.

Je ne paierai pas, ce n’est pas moi qui est condamné. Faut s’adresser au propriétaire de l’entité légale.

En fait, vous refusez de payer vos impôts depuis près de quinze ans, mais on finit par vous laisser plutôt tranquille…

Quand le bâton ne marche plus, qu’est-ce que tu veux faire ?

Maintenant, vous avez transmis à des proches votre maison, votre voiture, vos biens, mais vous avez toujours un toit ou un véhicule mis à disposition par une personne qui, elle, ne peut se permettre de sortir complètement du système…

Tout le monde peut faire ce qu’il veut, il y a toujours des solutions. Moi, j’ai transmis ma maison en 1992 à ma sœur, car je pensais que je serai tué et je voulais qu’elle la garde pour mes enfants. J’ai donné ma voiture en 2000. Je me suis dépossédée de manière intuitive, sans savoir tout ce que j’ai appris ensuite quand des gens m’ont donné des cours pour m’expliquer le fonctionnement de ce système des deux personnalités et de l’entité légale que les avocats ignorent.

Vous qui dénoncez le pouvoir des banquiers, que ressentez-vous devant la déroute actuelle du système financier ?

Les systèmes s’effondrent aujourd’hui car ils sont faux. Les fondations sont mauvaises. C’est basé sur les riches qui exploitent les pauvres et les gardent esclaves par la force. Comme les gens veulent de plus en plus s’émanciper, on risque d’avoir de plus en plus de force. Et les événements du 11 septembre ont d’ailleurs permis de déclencher l’état d’urgence pour augmenter la répression. Mais nous ne sommes pas face à une crise financière, économique ou sociale. C’est une crise évolutive, dans laquelle l’être humain est en train de se dépouiller de toutes ses croyances, de tous les mensonges. Certains vont s’effondrer en voyant disparaître leurs illusions. Mais pour sortir de l’esclavage, il faut renoncer à ses droits et privilèges, car c’est eux qui nous rendent esclaves. Ils sont octroyés par l’extérieur alors que je dois réaliser l’autorité suprême intérieure. Quand on franchit le pas, on a peur, mais, en le faisant, on transcende puis on guérit ses peurs. Et moins on a peur, moins on donne de son pouvoir. Moi, j’ai de moins en moins peur.

Mais aujourd’hui vous ne pouvez plus voyager, car vous n’avez plus de passeport, ni d’ailleurs aucun autre moyen d’identification…

Non, car je ne suis plus une citoyenne. Mais je vais bien trouver une nouvelle façon de voyager.

Vous dites relever uniquement de votre autorité intérieure, mais la vie n’exige-t-elle pas un minimum d’organisation collective, impliquant notamment de lever des impôts ?

Non, il n’y a besoin d’aucune organisation collective. Il faut de l’entraide, mais pas de système. Les systèmes s’imposent par la force. J’ai souvent demandé aux gens s’ils payaient l’impôt par amour ou par force. Personne ne m’a jamais dit par amour. Moi, je suis créatrice et je suis sous la gouvernance de mon âme. Alors on peut créer ce qu’il faut pour la communauté, mais sans avoir besoin pour autant d’un gouvernement qui lève des impôts pour financer des guerres ou payer des banquiers.

Vous donnez des conférences ou des séminaires. Constatez-vous une forme de contagion avec les gens qui viennent vous voir ? Arrêtent-ils de payer l’impôt ?

Oui, il y a une contagion, mais je leur dis de commencer par guérir les peurs qui font qu’ils se mentent tout le temps. Commencez par dire la vérité, après, vous pouvez arrêter vos cartes de crédits, vos comptes de banques. On peut très bien vivre sans. Et puis il faut affronter des peurs de plus en plus haute, mais on ne commence pas à plonger du tremplin de dix mètres. Alors arrêter de payer l’impôt, je ne le conseille pas, ce n’est pas le premier truc à faire.

Mais de votre côté, vous vous attendez à quoi vu que vous ne paierez pas l’amende ? Vous pensez qu’on va vous laisser tranquille ?

Je n’avais aucune idée de ce qui allait arriver le 20 janvier. J’étais prête à ne rien avoir comme à repartir deux ans en prison. Alors maintenant, je ne sais pas plus ce que l’avenir me réserve, mais je ne renierai pas qui je suis.

sources lavoixdesallobroges.org le 25 septembre 2014

Algérie : l’otage français Hervé Gourdel a été exécuté par les jihadistes 24 septembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

4155725_vvtarn

 

Le groupe «Jund al-Khilafa», affilié à l’Etat islamique, a mis sa menace à exécution et a diffusé ce mercredi une vidéo mettant en scène la décapitation d’Hervé Gourdel, le guide de haute montagne niçois âgé de 55 ans, qui a été enlevé dimanche dernier au cœur du parc national du Djurdjura, en Algérie.

Cette vidéo, intitulée «Message de sang pour le gouvernement français», a été diffusée une quarantaine d’heures après l’ultimatum des terroristes exigeant la fin des frappes françaises en Irak contre l’EI. La vidéo débute par des images de François Hollande prises au cours de la conférence de presse durant laquelle il a annoncé la participation de la France à l’intervention en Irak, ainsi que des images d’avions de bombardement. Elle montre ensuite Hervé Gourdel, agenouillé et les mains derrière le dos, entouré de quatre hommes armés aux visages dissimulés.

Dans cette séquence d’un peu moins de 5 minutes, Hervé Gourdel s’exprime une dernière fois sous la contrainte : «Hollande tu as suivi (…) Obama» déclare-t-il, avant d’adresser un message à sa famille et à ses proches. L’un des hommes lit ensuite un message dans lequel il dénonce l’intervention des «croisés criminels français» contre les musulmans en Algérie, au Mali et en Irak notamment.

Le groupe jihadiste algérien «Jund al-Khilafa» («Les soldats du califat») avait revendiqué cet enlèvement dans une vidéo diffusée lundi. Assis par terre, appareil photo encore au cou, l’otage demandait à François Hollande de favoriser sa libération.

Un peu avant, à l’Assemblée Nationale, le Premier ministre Manuel Valls ne confirmait pas la mort de l’otage mais assurait avoir eu «des informations ce midi», soit avant son discours sur l’intervention militaire en Irak. Le Premier ministre commentait alors : «Le pire est a attendre».

sources le parisien.fr le 24 septembre 2014

Moscou prévient Alger : Un vaste complot se dessine contre l’Algérie, les Marines US débarquent en Tunisie

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

94544643

 

Un vaste complot se dessine contre l’Algérie, avertit Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie.

En visite éclair en Tunisie, il y a quelques jours, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a soutenu lors de sa visite, il y a quelques jours à Tunis, que des «parties étrangères» veulent mettre l’Algérie à feu et à sang à travers la commercialisation d’un printemps algérien. Sans les nommer, le diplomate russe a ajouté que ces mêmes parties «ont ouvert plusieurs fronts près des frontières algériennes depuis la Libye, la Tunisie et le Mali».

Etant des alliés traditionnels, M.Lavrov a notamment réitéré le soutien de son pays à l’Algérie. Le chef de la diplomatie russe a dévoilé, lors de son passage en Tunisie, que l’Algérie est devenue la cible des instigateurs et autres fomenteurs qui insistent pour y écrire le dernier épisode d’un supposé printemps arabe. Aussi, a-t-il mis en garde les autorités algériennes contre lesinstigateurs de ce qu’on appelle «printemps arabe».

Le ministre russe des AE incrimine directement ceux qui ont été à l’origine des bouleversements provoqués délibérément en Tunisie, en Libye et au Mali, d’où parvient la plus grande menace contre l’Algérie. Il estime que les conspirateurs du nouvel ordre mondial établissent leurs plans à base d’une politique d’influence en misant sur les minorités populaires et les réseaux terroristes.

Cependant, cette menace soulignée par Moscou n’est pas nouvelle pour les services de renseignements algériens, pas une menace qu’ignorent les services de renseignements algériens. Soumis à une très forte pression depuis le début de la guerre civile en Libye, les forces de sécurité algériennes ont misé sur leur expérience acquise sur le terrain de la lutte antiterroriste. En un temps relativement court, des milliers d’informations et de témoignages de première main ont été analysés et recoupés par les services du DRS engagés dans une course contre la montre contre tous genres de menaces, notamment des groupuscules criminels nés à l’ombre d’une crise libyenne qui aura servi de catalyseur au mouvement jihadiste. Un mouvement relativisé et parfois banalisé par l’ensemble des parties entrées en guerre contre le régime d’El Gueddafi, dont la France, la Grande-Bretagne et les USA.

Dans leur banque de renseignements les services de sécurité ont réussi à identifier des réseaux nouvellement constitués composés de Marocains et de Libyens.

L’arrestation de plusieurs agents du Mossad en Algérie en est la preuve tangible. Ne jugeant pas nécessaire de dévoiler le véritable scénario programmé contre l’Algérie, des sources très au fait du contexte confient que l’Algérie constitue «un terreau fertile» pour les grands appétits occidentaux. Le rapport du département d’Etat américain sur les droits de l’homme qui épingle paradoxalement l’Algérie et l’analyse du Combating Terrorism Center (CTC) de l’Académie militaire de West Point qui a mis sous la loupe tout ce qui se passe dans le sud de l’Algérie, prétextant que cette région névralgique de l’économie du pays, serait l’épicentre d’un éclatement populaire à cause de la marginalisation des minorités, ne peuvent être considérés que comme une introduction aux véritables visées des Occidentaux.

Une perception initiatrice de ce qui se prépare. «L’Algérie est-elle dans le collimateur des USA?» s’interrogeait L’Expression dans l’une de ses précédentes éditions! La réponse a été révélée dans les colonnes du Los Angeles Times. Le journal rapporte que «des troupes de forces spéciales américaines se sont installées en Tunisie». Cette présence dont nous avons fait foi, mais démentie par les autorités tunisiennes est justifiée, souligne le même organe de presse par le fait «d’entretenir les forces militaires tunisiennes en matière de lutte contre le terrorisme».

Les marines dont le nombre serait d’une cinquantaine ont pris position au sud de la Tunisie à un vol d’oiseau des frontières algériennes depuis le mois de janvier 2014. «Un avion de type hélicoptère s’y est installé aussi», précise encore le Los Angeles Times. Ce n’est que l’aspect visible de l’iceberg et de l’énorme stratégie de guerre annoncée contre l’Algérie.

En effet, depuis la fin de l’année précédente, des informations vérifiées font état d’une forte présence d’agents des services de renseignement américains et d’agents de l’Africom dans le Sud tunisien. Jalouse de sa souveraineté, l’Algérie avait agi en un temps record pour libérer plus de 600 otages tout en sécurisant le périmètre. L’Unité spéciale appelée à mener l’opération avait impressionné le monde entier par son professionnalisme! Même si les USA prétextent leur mobilisation en Afrique pour une coordination de lutte contre le terrorisme et pour préserver leurs intérêts, il est tout de même difficile de ne pas croire que les USA n’ont pas un intérêt pour une partie de l’Algérie dont les réserves de gaz de schiste, de gaz conventionnel et d’autres minéraux comme l’uranium.

Des clans complaisants sont déjà sur le terrain pour la mise en marche de la locomotive de déstabilisation.

 

sources chaos-controle.com le 24 septembre 2014

L’arrestation de plusieurs djihadistes hier était fausse!

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Syrie-1280

 

Trois djihadistes français présumés de retour de Syrie via la Turquie sont rentrés mardi en France sans être inquiétés, alors que l’Intérieur avait annoncé leur arrestation.

Le ministère de l’Intérieur a, semble-t-il dégainé, un peu trop vite. L’Intérieur avait en effet annoncé mardi en début d’après-midi que trois jihadistes présumés, arrêtés fin août en Turquie avaient été interpellés à leur arrivée à l’aéroport d’Orly. Parmi les trois suspects, le mari de Souad Merah, la sœur de Mohammed Merah. Sauf que les trois suspects sont rentrés mardi en France sans être inquiétés. Europe 1 revient sur cet incroyable cafouillage.

Qui sont les trois suspects ? Parmi les suspects figure le mari de Souad Merah, Abdelouahed Baghdali mais aussi un ami d’enfance de Mohamed Merah, déjà condamné en 2008 pour sa participation à une filière djihadiste vers l’Irak. Le troisième suspect est un converti à l’islam originaire d’Albi. Les trois hommes étaient partis en début d’année en Syrie.

Que s’est-il passé mardi ? Ils ont été arrêtés fin août en Turquie, alors qu’ils tentaient de fuir l’Etat islamique, qu’ils avaient rejoint en début d’année, selon leur avocat Me Christian Etelin. Les suspects devaient être transférés par avion vers la France mardi midi, mais le commandant de bord de la compagnie aérienne turque a refusé de les embarquer. Sauf qu’entre-temps, les autorités françaises, alertées de leur arrivée prochaine sur le sol français, ont assuré que les suspects étaient déjà arrivés et étaient entendus à la DGSI. Ce qui, selon les informations d’Europe 1, n’était alors pas le cas.

En réalité, les trois individus ont pris un vol vers la France, une heure plus tard. Pensant qu’ils avaient été placés dans un centre de rétention administrative en Turquie, les autorités françaises n’étaient pas présentes pour les interpeller au moment de leur arrivée sur le sol français, à Marseille, mardi après-midi. « Les services français ont été informés par leurs homologues turcs de ce changement de vol après l’arrivée sur le sol français des trois ressortissants expulsés », a reconnu mardi soir le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. « Dès cette information communiquée aux services français de sécurité et de renseignement, ceux-ci poursuivaient les investigations dans le cadre du mandat délivré par le magistrat instructeur du pôle antiterroriste », dit le ministère.

« Aucun policier n’est venu nous accueillir ». Surpris que personne ne les attende une fois arrivés en France, les djihadistes présumés ont donc contacté leur avocat, Me Christian Etelin, qui était l’avocat de Mohamed Merah et qui conseille aujourd’hui sa sœur Souad. « On a passé la douane, on a montré le passeport, on a tout montré, c’est ça qui est étonnant. Aucun policier n’est venu nous accueillir à l’aéroport. Même nous ça nous a étonné. On s’était dit qu’ils allaient nous interpeller, qu’on allait être placés en garde à vue », commente stupéfait l’un des suspects, contacté par Europe 1.

Les trois individus assurent qu’ils ne sont pas en fuite et qu’ils sont prêts à répondre à toute convocation de la justice. Ils refusent toutefois d’expliquer pourquoi ils se sont rendus en Syrie, et surtout, pourquoi ils ont décidé de revenir en France.

Que cherchaient les trois individus ? D’après Me Christian Etelin, les trois individus souhaitaient participer à la construction d’un Etat islamique et non pas faire la guerre en Syrie. « Tous les salafistes ne sont pas terroristes, ne sont pas partisans d’un djihad où on égorge les gens. Ils ont pensé qu’ils vivraient une autre réalité que celle de la guerre, du fanatisme et du crime organisé. Et la réalité les a horrifié. Donc ils sont repartis », explique le conseil, interrogé par Europe 1.

Toujours selon Me Christian Etelin, les trois suspects se sont livrés aux autorités turques pour échapper à l’Etat islamique, où ils auraient « vécu l’horreur ». « Ils n’ont jamais voulu participer à un combat djihadiste tel qu’on l’imagine. Ils se sont mis entre les mains des autorités turques pour être protégés et pour pouvoir être transférés vers la France. Ils sont heureux d’une chose, c’est d’avoir la vie sauve, parce qu’ils ont vraiment cru qu’ils allaient être exécutés », assure Me Christian Etelin.

Souad Merah « bientôt de retour à Toulouse ». Ce dernier, qui se dit en contact régulier avec Souad Merah, affirme que celle-ci est bien partie vers la Syrie en mai dernier avec ses quatre enfants, mais qu’elle se trouve actuellement en Algérie, chez son père. « Elle devrait revenir bientôt à Toulouse », a ajouté l’avocat toulousain.

sources le figaro.fr le 24 septembre 2014

Le gouvernement pourra censurer les sites Internet qu’il classera « terroriste »

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

manuel-valls-dictateur-2

 

Le gouvernement a refusé de modifier l’article 9 de son projet de loi contre le terrorisme : il pourra bloquer des sites Internet sans autorisation du juge.

L’Assemblée nationale a voté jeudi matin le projet de loi « lutte contre le terrorisme », porté par Bernard Cazeneuve sous l’impulsion de Manuel Valls. Le ministre de l’Intérieur a fait adopter, dans un grand exercice d’acrobatie politique, l’article 9 qui prévoit le blocage des sites Internet par l’exécutif, sans décision préalable du pouvoir judiciaire : une mesure contre laquelle il avait voté lorsqu’il était député et que l’UMP l’avait proposée en 2010. Cette mesure était soutenue par les groupes PS, UMP, UDI ou encore SRC, illustrant bien l’éternel fantasme de contrôle d’Internet qui rassemble droite et gauche, dans un consensus plus que perturbant.

« Nous sommes là pour être utiles à la République en la protégeant du terrorisme », a expliqué dans la nuit de mercredi à jeudi Bernard Cazeneuve, faisant fi des dures critiques venant de quelques députés de tous bords, ceux qui s’impliquent depuis des années dans les dossiers numériques. Las ! En dépit de toute logique, en dépit des contresens criants, l’Assemblée a validé le texte du gouvernement, dont nous avions déjà signalé les dangers en juillet.

Note de la rédaction de Croah : 

La rédaction n’est pas dupe, derrière cette volonté de lutter contre le terrorisme, se cache à coup sûr la volonté de censurer les sites de ré-information de la Dissidence, voire n’importe quel site qui se prononcera contre le gouvernement. Le Patriot Act à la française, c’est maintenant ? Maintenant, on comprend mieux l’expression de « gouvernement de combat » utilisée par François Hollande au moment de la nomination de Manuel Valls en tant que Premier ministre.

L’exécutif pourra, sans l’autorisation d’un tribunal, bloquer tout site Internet français qu’il considérera comme « terroriste ». Question : les sites tels qu’Égalité & Réconciliation ou Croah sont-ils considérés par le pouvoir sioniste socialiste comme terroristes ? Si oui, bientôt le goulag pour les opposants ?

DEVOIR DE MÉMOIRE : Manuel Valls et les « ennemis de la République »

http://www.dailymotion.com/video/x13lxa5

sources croah.fr le 24 septembre 2014

Alicia Durand : Facebook, Twitter, le harcèlement tourne au lynchage

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

alicia-durand-juge-enfants-prison

 

Agression à Nancy – Depuis la publication sur Internet d’une vidéo où montrant une jeune fille harcelant violemment une ado à Nancy , le Web s’emballe. La provocation se poursuit et l’indignation prend des tournures de vendetta.

 

Agression, harcèlement, vidéo et réseau sociaux : le cocktail terriblement destructeur a fait de nouvelles victimes le week-end dernier en Lorraine, transformant un sordide fait divers en emballement médiatique ces dernières heures. Tout est parti d’une scène d’agression, filmée sur téléphone portable par des ados, puis publiée sur Internet. On y voit une adolescente s’en prendre à une jeune fille de 18 ans, souffrant d’un léger handicap, visiblement terrorisée par son agresseur. Une jeune fille qui n’hésite pas à la harceler moralement et physiquement dans un parc de Nancy. La vidéo a fait le tour du web samedi, conduisant la police a interpeller la coupable présumée dimanche. La jeune femme a été mise en examen pour « violences volontaires en réunion et sur personne vulnérable ». Les trois autres personnes accompagnant l’agresseur présumé ont également été placées en garde à vue un temps.

La scène de harcèlement a suscité sur les réseaux sociaux une indignation générale. L’émotion dans la région a même fait l’objet d’un reportage sur France 3, qui a diffusé la vidéo. Depuis dimanche, c’est l’emballement sur les réseaux sociaux. L’adolescente mise en examen, nommée Alicia, est à son tour victime d’un harcèlement extrêmement violent sur Facebook et Twitter. Des groupes se créent sur la toile, sur lesquels des dizaines de milliers de « fans » se retrouvent pour injurier sans retenue la coupable présumée. Les réactions continuent de se propager sur Internet et sont d’une rare violence. Le fait divers est terriblement révélateur de l’acharnement public difficilement contrôlable sur Internet et les réseaux sociaux.

La jeune fille mise en examen pour harcèlement a « exprimé des regrets » à la police selon le parquet. En attendant sa comparution devant le juge des enfants, elle est confrontée à son tour à la violence des réseaux sociaux. Elle a été placée provisoirement en « liberté surveillée préjudicielle » sous la surveillance d’un éducateur.

Sur le Web, les réactions de haine se multiplient. Des profils Twitter et Facebook ont été créés dans le but de nuire à la présumée coupable de l’agression, parmi lesquels plusieurs faux comptes sur lesquels l’adolescente continuerait de se moquer de ses détracteurs. La jeune femme continue-t-elle d’alimenter la polémique ? La police nationale a cru bon de poster sur son compte Facebook un message pour appeler au calme : « Les enquêteurs ont remarqué la création de faux comptes au nom de l’agresseur sur Facebook et Twitter, celle-ci étant actuellement dans nos locaux, il lui est impossible d’interagir sur les réseaux sociaux. Afin de ne pas compliquer le travail d’enquête des policiers de Nancy, nous appelons à l’apaisement et nous vous remercions pour votre vigilance sur le Web ».

Son nom et son adresse, ainsi que son compte Facebook ont été communiqués sur les réseaux sociaux. En l’espace de quelques heures, l’auteure présumée des faits est devenue la cible numéro 1 de tous les indignés. Les insultes pleuvent, à tel point que la police pourrait s’intéresser à ce nouveau débordement et au lynchage public dont fait l’objet la coupable présumée de la vidéo.

sources l’internaute.fr le 24 septembre 2014

10 millions de moutons satisfaits en 3 jours

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

moutons-iphone-6

 

Les esclaves consentants sont de plus en plus nombreux à bêler conjointement toute la satisfaction qui sied à leur condition.

10 millions d’iPhone 6 vendus en 3 jours, c’est un chiffre qui à lui seul peut faire perdre tout espoir en l’être humain. Mais on se ressaisit et on reste confiant !

On a pu constater les fans agglutinés devant les boutiques, certains allant jusqu’à dormir deux jours consécutifs devant les magasins afin d’être dans les tous premiers servis. Comment peut-il y avoir autant de personnes prêtes à se ruer sur un petit boitier tactile et à payer une telle somme pour se le procurer ? Notons l’ironie du sort, le clin d’œil fantastique de quelque chose qui nous dépasse tous. Le premier acheteur de cette petite chose en plastique l’a faite tomber par terre :

http://www.dailymotion.com/video/x268lc2

Ne jouons pas aux signes et aux messages subliminaux tirés par les cheveux, mais il faut bien avouer que celui-ci est assez significatif et nous indique clairement la considération que nous devrions plutôt consacrer à cet objet de moutonnerie généralisée !

Ne vous pressez pas, braves gens ! Vos anciens téléphones sont suffisamment performants sans que vous n’ayez besoin de lâcher un loyer dans le but de vous procurer une pseudo-nouveauté, qui fait de son acquéreur un bon petit soldat aux ordres dictés par l’ultra-capitalisme moderne.

sources croah.fr le 24 septembre 2014

12345...9

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta