navigation

Révélation d’un Scandale autour de l’élection de miss Nationale à Arras hier soir ! 15 décembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 1 commentaire

Cette nuit, l’élection de miss Nationale, à Arras a tourné au scandale. À l’issue du sacre d’Allison Evrard, miss Paris, l’amie d’une miss s’est emparée du micro. « On a quelque chose à vous dire ! Nous n’avons pas pu voter parce que c’était truqué ! » De là, les langues se sont déliées parmi les vingt-quatre candidates

2062346253_B974294555Z.1_20141214105223_000_GUL3KRJ37.2-0

 

Après l’esclandre, dans la salle, ils sont peu nombreux à contester. Sur la scène du Royal Variétés, les miss, leurs familles et amis forment de petits groupes. « Pourquoi elles font ça, elles sont jalouses ? », glisse miss Normandie en larmes. Notre candidate régionale, Pauline Thuilliez, accepte de livrer son sentiment sur l’élection de miss Paris qui n’était, depuis quelques jours, qu’une rumeur : « Le comité ne s’en est pas caché. Nous, on s’est dit qu’en présence des partenaires il ne pouvait pas tricher. On a su juste avant de monter sur scène que ce n’était pas elle [miss Paris, ndlr] qui devait gagner. »

« Le comité voulait faire gagner miss Paris »

Car même le producteur Jonathan Pouillet ne cautionne pas le résultat de l’élection. « J’étais dans le jury. Lorsque les cinq finalistes étaient connues, le jury était unanime : c’est miss Bretagne qui devait gagner. Le comité voulait faire gagner miss Paris, comme ça, ça lui faisait économiser des frais de déplacement. » « On a failli lâcher l’affaire avant, on s’était dit qu’on jetterait nos écharpes avant la fin, mais on est allées au bout pour Cyril, notre chorégraphe. Et on avait peur que, par vice, il [le président du comité Michel Le Parmentier, ndlr] change à la fin », déclarait miss Rhône, Sabrina Mebarki.

http://www.dailymotion.com/video/x2ci5qw

À chaud, Allison Evrard, 24 ans, 1,85 m, fraîchement élue miss Nationale 2015, livre sa position face à cette polémique : « On méritait toutes de gagner. Le dernier jour, j’avais une pression pas possible à cause de ça (la rumeur, ndlr). Le comité a eu le mot de la fin. »

Amateurisme

Des miss racontent que vendredi, la police serait venue séparer les représentants de la production et le président du comité, Michel Le Parmentier. Ce dernier, entré en scène sur une chaise pour cause de mauvaise chute sur la glace lors du voyage des miss aux Caraïbes, a eu vite fait de déguerpir une fois le résultat annoncé par l’animateur de la soirée, Julien Lepers.

Une soirée mal orchestrée, d’un amateurisme pathétique. D’autant que Marcie Monfret, qui devait faire partie du jury, a été évincée et accuse le président du comité Miss Nationale de propos racistes. L’image des miss a pris un mauvais coup, mais dans le groupe à l’issue de la soirée, le fair play a pris le dessus et, après avoir posé ensemble pour une photo souvenir, les miss et leurs proches allaient finir la soirée en discothèque.

Source la voix du nord le lundi 15 Décembre 2014

La France Terrifiée met en garde la Russie au sujet d’Obama 10 décembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

ob_34e5af_new-cold-war

 

Un rapport inquiétant, préparé par la Direction générale de l’état-major général des Forces armées (GRU) circulant dans le Kremlin d’aujourd’hui, indique que la réunion d’urgence tenue samedi matin à Moscou entre le présidentPoutine et le président français François Hollande était en raison de la découverte de la Direction générale de la sécurité extérieure de France (DGSE) d’une “terreur spectaculaire” ” [English: terror spectacular] étant planifiée par le régime Obama.

Selon ce rapport, tôt samedi matin (6 Décembre), le président Hollande était en route vers Paris revenant de sa visite d’État au Kazakhstan lorsque son avion a demandé en urgence une déviation immédiate de trajectoire de vol vers l’Aéroport International de Vnukovo (VIA) de Moscou où le leader français a «demandé / exigé» à rencontrer Poutine au moment de son atterrissage.

À l’arrivée du président Hollande à VIA, de continuer ce rapport, il a été escorté, avec son entourage de sécurité / renseignement, aux installations “salle de sécurité” du Terminal 2 du gouvernement où ses occupants sont isolés de toute surveillance électronique.

À “l’arrivée précipitée ” de Poutine et pour sa rencontre avec son homologue français à la VIA, les analystes GRU dans ce rapport disent, un président Hollande «visiblement désemparé” a commencé à détailler comment la DGSE (services secrets français) l’avait informé de leur découverte d’un complot que le régime Obama serait en train d’organiser un attentat massif sous fausse bannière dont le blâme serait donné sur laRussie.

Ce rapport dit que, en outre que le Président Hollande a fait part à Poutine de ses craintes que la Russie soit obligée d’user de représailles contre les États-Unis, mais a exprimé son alarme que la France pourrait subir un impact catastrophique d’un tel conflit, et que avec cette réunion il tentait de s’assurer que cela ne va pas arriver.

Bien que ce rapport ne donne aucun détail sur la réponse de Poutine au président Hollande, cela dit cependant que ce matin, il a donné l’ordre pour le déploiement soudain des S-400 “Triumph” et des systèmes Pantsir-S1 Missile surface-air, ainsi que de la station radar Kasta, au centre de Moscou.

Tout aussi inquiétant, ce rapport met en garde, c’est que l’avertissement du président Hollande à Poutine est arrivé un jour après que le Congrès américain ait adopté ce qui est essentiellement une déclaration deguerre contre la Fédération de Russie.

Cette déclaration de guerre du régime Obame contre la Fédération de Russie, connue sous le nomRésolution de la Chambre 758, les confirme GRU, a été adoptée massivement par le Congrès Américain le 5 Décembre à l’insu et sans le consentement du peuple américain, un fait choquant décrit par Michel Chossudovsky, l’auteur primé et professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, et qui a déclaré: “Ce vote historique – ce qui pourrait potentiellement affecter la vie de centaines de millions de personnes à travers le monde, n’a reçu pratiquement aucune couverture médiatique. Un black-out médiatique totale prévaut. “

Ainsi que le dit aussi ce rapport, l’ancien membre du Congrès Américain Ron Paul, a de même, fustigé cette déclaration de guerre en déclarant:

“Hier, la Chambre américain a adopté ce que je considère comme l’un des pires projets de loi que jamais.

H. Res. 758 a été présenté comme une résolution «condamnant fermement les actions de la Fédération de Russie, sous la présidence de Vladimir Poutine, qui a mené une politique d’agression contre les pays voisins visant à la domination politique et économique.”

En fait, le projet de loi était 16 pages de propagande de guerre qui auraient dû faire rougir même les néocons , s’ils en étaient capables. C’est pourquoi je peux à peine croire qu’ils s’en sortent avec ça, à nouveau, et cette fois avec des enjeux encore plus élevés: provoquer une guerre avec la Russie ce qui pourrait entraîner la destruction totale “

Et ce rapport de poursuivre, quant à la raison pour laquelle des régimes Obama planifie d’attaquer la Fédération, a été formulée plus tôt aujourd’hui par le ministre adjoint des Affaires étrangères Sergei Ryabkov qui a dit:

«Ce n’est pas un secret que l’objectif des sanctions est de créer des conditions sociales et économiques pour effectuer un changement de pouvoir en Russie”. et il a en outre averti, “Il n’y aura pas de solution facile ou rapide à ce sujet.”

Et à savoir comment le régime Obama se prépare à cette guerre, le GRU avertit, cela peut être vu dans leur déploiement massif d’armes et de troupes en Union Européenne et que, même leurs propres experts de l’OTAN, ont intensifié leur mise en garde: «Nous avons déjà renforcé notre présence dans la partie orientale de notre alliance. Nous avons cinq fois plus d’avions dans les airs. Nos forces commencent un exercice tous les deux jours. Et nous avons également augmenté le nombre de navires dans la mer Baltique et la mer Noire “.

648x415_vladimir-poutine-francois-hollande-palais-elysee-a-paris-5-juin-2014

Bien que la grande majorité des Américains n’ont aucune idée de la catastrophe à venir en raison de la déclaration de guerre du régime Obama contre la Russie, on ne peut pas en dire autant des plus des 120 militaires supérieurs, des personnalités politiques et diplomatiques à travers le monde qui ont averti la semaine dernière à la Conférence de Vienne du cauchemar sur le point de se produire et de l’impact humanitaire qu’auraient l’utilisation des armes nucléaires.

Le triste sort d’une guerre nucléaire frappant la personne moyenne américaine, cependant, ne peut pas concerner leurs élites, qui, dans un rapport détaillé publié cette semaine passée, ont été découverts à construire des forteresses souterraines massives pour se protéger.

8 décembre 2014 © Tous droits européens et américains réservés. L’autorisation d’utiliser ce rapport dans son intégralité est accordée à la condition qu’elle est liée à sa source d’origine à WhatDoesItMean.Com. Freebase contenu sous la licence CC-BY et GFDL

Israël soutient les terroristes en Syrie: deux raids aériens près de Damas 8 décembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

130505-syrie-attaque-israelienne-a-damas-1728x800_c

 

L’aviation « israélienne » a mené, dimanche, deux raids aériens contre des positions de l’Armée arabe syrienne, dans la province deDamas, sans faire de victimes.

Un porte-parole des forces armées syriennes a annoncé que « deux régions sécurisées, le secteur de Dimas (nord-ouest) et celui de l’aéroport international de Damas », ont été prises pour cible par les appareils ennemis. Le porte-parole militaire syrien a indiqué que ces agressions sont une preuve vivante du soutien apporté par « Israël » aux mouvements terroristes en Syrie.
Cette nouvelle intervention israélienne directe dans le conflit intervient à un moment où l’offensive des groupes terroristes, actifs dans le sud syrien et dans la province de Quneitra, limitrophe du plateau occupé du Golan, commence à s’essouffler. Après avoir enregistré quelques succès, les mouvements extrémistes recommencent à perdre du terrain devant la contre-offensive de l’Armée arabe syrienne, qui a reconquis la majeure partie de la ville stratégique de Cheikh Meskin, tombée aux mains des terroristes, à la mi-novembre. La reprise de cette localité permet de sécuriser les lignes d’approvisionnement des troupes régulières vers leurs positions plus au Sud, notamment dans la ville même de Deraa et la campagne alentour.
A Quneitra non plus, la situation des groupes terroristes n’est guère meilleure. L’étroite bande qu’ils occupent le long du Golan, pour servir de tampon à l’armée « israélienne », est indéfendable. Selon des sources bien informées, l’Armée arabe syrienne a introduit dernièrement un nouveau type de missiles de longue portée et de haute précision, qui se sont abattus sur les positions des terroristes, faisant un grand nombre de victimes dans leurs rangs et détruisant leurs fortifications. Ces sources indiquent que l’entrée de cette arme dans la bataille est un message adressé plus à « Israël » qu’aux terroristes qu’il appuie près du Golan.

Les terroristes en mauvaise posture à Quneitra

Dans le même temps, l’aviation militaire syrienne a repris ses raids et ses vols de reconnaissance près du Golan, quelques mois après qu’un missile Patriot « israélien » ait abattu un chasseur syrien dans ce secteur.

Dans le même contexte, l’Armée arabe syrienne s’apprête à prendre le camp de Khan al-Cheikh, qui constitue un nœud stratégique servant au ravitaillement des terroristes entre la province de Quneitra et Damas, et vers le Mont Hermon (Jabal al-Cheikh).
Ce n’est pas la première fois que l’aviation israélienne intervient directement pour aider les groupes terroristes en difficulté.
La raid aérien israélien le plus récent avait eu lieu en mars, et visé des positions militaires dans la région de Quneitra. En mai 2013, des escadrilles ennemis avaient mené des attaques massives contre des positions de la Garde républicaine syrienne et d’autres unités d’élites autour de Damas.
Après cette agression, le président Vladimir Poutine avait lancé une mise en garde claire au Premier ministre « israélien », Benyamin Netanyahu, lors d’un entretien téléphonique.

14 millions de $ pour soigner les terroristes

Et ce n’est pas tout. Lors des dernières offensives des terroristes à Quneitra, les canons ennemis leur avait assuré des barrages d’artillerie en prenant directement pour cible les positions de l’Armée arabe syrienne, leur permettent ainsi de progresser sur le terrain.

Il ne faut pas oublier non plus les soins médicaux offerts aux blessés des groupes terroristes, notamment ceux du Front qaïdiste al-Nosra », soignés dans les hôpitaux de l’entité sioniste. Dans ce cadre, le quotidien « Maariv » rapporte dans son édition de dimanche qu’ »Israël » a dépensé plus de 14 millions de dollars pour soigner les terroristes blessés (environ 1200). Les factures sont payées par les ministères de la Défense, des Finances et de la Santé, ajoute le journal.
Sur un plan plus stratégique, les raids aériens de dimanche interviennent à un moment où la Russie a entamé une vaste offensive politico-diplomatique marquée par un accroissement du soutien militaire à l’Armée syrienne et un forcing pour tenter de nouer un dialogue entre le gouvernement de Damas et des opposants non manipulés par les Occidentaux, la Turquie et les pays du Golfe.
sources http://reseauinternational.net le 08 décembre 2014

Quand Hollande et Cazeneuve veulent la peau du général Favier

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

1418006753nde-cazeneuve-tete-favier

 

Le général Denis Favier vivrait-il ses dernières semaines à la tête de la gendarmerie ? Ce sont au moins les rumeurs persistantes qui circulent au ministère de l’Intérieur et au sein de la Direction générale de la gendarmerie. Le héros de l’assaut de l’Airbus de Marignane en 1994 pourrait bientôt découvrir que les couloirs feutrés des ministères sont aussi traîtres que les repères de terroristes…

Le gouvernement, bousculé et affaibli par la mort de Rémi Fraisse, tué accidentellement par l’explosion d’une grenade dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014 sur le site du chantier du barrage de Sivens, aurait décidé de faire porter le chapeau au patron des gendarmes, le général Favier. On se souvient que ce jeune militant d’ultra-gauche a été tué au cours d’affrontements extrêmement violents qui ont opposé les gendarmes mobiles à des assaillants armés, appartenant à la mouvance anarcho-autonome et décidés à « casser du flic ». Un rapport de l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a démontré l’absence de manquement aux règles juridiques et déontologiques tout en soulignant la stratégie de contrôle médiatique des activistes d’extrême gauche.

L’inconsistance du ministre de l’Intérieur

Face à cette affaire, certes, regrettable, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait la preuve de son inconsistance et de son incapacité à incarner l’ordre républicain. Le manque d’engagement du ministre a obligé le directeur général de la gendarmerie à prendre, seul, face aux médias, la défense de ses hommes. Ses interventions remarquables de clarté, de mesure et d’autorité ont impressionné et n’en ont que mieux souligné, par contraste, le manque d’envergure et de caractère de Bernard Cazeneuve, petit personnage, nommé par hasard et pour des raisons bassement politiques à la tête d’un ministère prestigieux.

Mais, bien sûr, le général Favier va apprendre ce qu’il en coûte de faire de l’ombre à son ministre. Nos sources au sein de la gendarmerie nous ont confirmé que les relations entre les deux hommes étaient tendues à l’extrême. L’article laudateur que le quotidien Le Monde a consacré au général Denis Favier dans son édition du 28 novembre 2014 n’a fait que renforcer la colère du ministre.

Cazeneuve absent de la Sainte-Geneviève, fête de la gendarmerie

Les observateurs avisés ont évidemment noté que Bernard Cazeneuve n’avait pas pris la peine, contrairement à son prédécesseur, d’assister à la Sainte-Geneviève, fête traditionnelle de la gendarmerie, qui a été célébrée le 1er décembre à Paris et à l’occasion de laquelle, contrairement aux habitudes, le général Favier n’a pas pu prendre la parole.

Il se murmure au ministère de l’Intérieur que François Hollande, agacé par l’affaire Sivens, a tranché : dans quelques semaines, quand la tension sera retombée, le général Favier, dont la tête a été promise à Cécile Duflot en échange d’un cessez-le-feu au Parlement, devrait être remercié.

Au demeurant, le nom de son successeur court déjà. Il s’agirait du directeur des ressources humaines de la gendarmerie, personnage moins connu pour son parcours professionnel que pour sa parfaite conformité idéologique avec le pouvoir en place et sa soumission empressée aux dogmes du politiquement correct.

Favier promis au placard comme Soubelet ?

Comme, avant lui, le général Soubelet, placardisé dans un poste sans responsabilités opérationnelles pour avoir dit la vérité sur le laxisme judiciaire face à la délinquance, le général Favier devrait être appelé à d’autres fonctions, selon la formule consacrée, au détour d’un conseil des ministres en février ou mars 2015.

Triste fin de parcours pour un officier charismatique, au parcours exemplaire et apprécié, à juste titre, par tous les gendarmes de France…

Source zejournal.mobi le 08 décembre 2014

Un candidat tabasse une concurrente en direct ! 6 décembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Le but du jeu était de tenir le plus longtemps possible autour d’une voiture. Provoqué par une rivale, un homme a craqué et l’a jetée au sol avant de lui casser le nez.

 

Image de prévisualisation YouTube

Un jeu télévisé diffusé en direct dans toute la Russie a très mal tourné, cette semaine. Sur le modèle du jeu britannique «Touch the Truck», les candidats se tiennent debout autour d’une voiture et doivent tenir le plus longtemps possible en gardant leur main dessus. Le vainqueur remporte le véhicule en question.

Une des concurrentes, habillée d’un simple bikini, commence à narguer ses rivaux. L’homme se trouvant à côté d’elle craque et s’en prend violemment à la jeune femme, la jetant à terre avant de la frapper en plein visage. Quand le présentateur arrive en catastrophe, la victime est étendue au sol, en pleurs, du sang coulant sur son visage. Son nez est cassé, mais elle lui fait tout de même signe qu’elle va bien.

La brutalité de ces images ont choqué bon nombre d’internautes qui ne comprennent pas qu’un homme puisse s’en prendre aussi violemment à une femme, rapporte le «Daily Mail». Mais selon des témoins qui disent avoir vu l’émission en entier, l’agresseur avait demandé plusieurs fois à la jeune femme de cesser ses provocations. La victime avait semble-t-il passé de longues minutes à cracher, jurer, allumer et frapper ses rivaux.

«Il lui a cassé le nez parce qu’elle lui a touché le visage avec une chaussure? Et vous pensez que c’est une réaction normale?», s’est insurgée une internaute, estimant que toutes les provocations du monde ne méritent pas un tel comportement.

La grande escroquerie du Téléthon Le professeur Testard dénonce une « mystification »

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

rubrique-19608

 

« C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soignerOr la thérapie génique n’est pas efficace. Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis. Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant. Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme » :Jacques Testard, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la reproduction, « père scientifique » du premier bébé éprouvette français, et auteur de plusieurs essais témoignant de son engagement pour « une science contenue dans les limites de la dignité humaine« , dans une interview accordée à Médecines-Douces.com.

Testard écrit aussi sur son blog : « Les OGM sont disséminés sans nécessité puisqu’ils n’ont pas démontré leur potentiel et présentent des risques réels pour l’environnement, la santé et l’économie. Ils ne sont donc que des avatars de l’agriculture intensive qui permettent aux industriels de faire fructifier les brevets sur le vivant. Au contraire, les essais thérapeutiques sur les humains sont justifiés quand ils sont la seule chance, même minime, de sauver une vie. Mais il est contraire à l’éthique scientifique (et médicale) de faire miroiter des succès imminents des uns ou des autres. Malgré la persistance des échecs, les tenants de la thérapie génique (qui sont souvent les mêmes que ceux des OGM) affirment que « ça va finir par marcher  », et ont su créer une telle attente sociale que la « mystique du gène » s’impose partout, jusque dans l’imaginaire de chacunLe succès constant du Téléthon démontre cet effet puisqu’à coups de promesses toujours réitérées, et grâce à la complicité de personnalités médiatiques et scientifiques, cette opération recueille des dons dont le montant avoisine celui du budget de fonctionnement de toute la recherche médicale en France. Cette manne affecte dramatiquement la recherche en biologie puisque le lobby de l’ADN dispose alors du quasi monopole des moyens financiers (crédits publics, industriels, et caritatifs) et intellectuels (focalisation des revues, congrès, contrats, accaparement des étudiants…). Alors, la plupart des autres recherches se retrouvent gravement paupérisées – une conséquence qui paraît échapper aux généreux donateurs de cette énorme opération caritative… »

Dernière citation pour la route, extraite de l’ouvrage de Testard, Le vélo, le mur et le citoyen :  »Technoscience et mystification : le téléthon. Depuis bientôt deux décennies, deux jours de programme d’une télévision publique sont exclusivement réservés chaque année à une opération remarquablement orchestrée, à laquelle contribuent tous les autres médias : le Téléthon. Ainsi, des pathologies, certes dramatiques mais qui concernent fort heureusement assez peu de personnes (deux ou trois fois moins que la seule trisomie 21 par exemple), mobilisent davantage la population et recueillent infiniment plus d’argent que des maladies tout aussi terribles et cent ou mille fois plus fréquentes. On pourrait ne voir là que le succès mérité d’un lobbying efficace, et conseiller à toutes les victimes de toutes les maladies de s’organiser pour faire aussi bien. Ce serait omettre, par exemple, que :

- le potentiel caritatif n’est pas illimité. Ce que l’on donne aujourd’hui contre les myopathies, on ne le donnera pas demain contre le paludisme (2 millions de morts chaque année, presque tous en Afrique) ;

- presque la moitié des sommes recueillies (qui sont équivalentes au budget de fonctionnement annuel de toute la recherche médicale française) alimentent d’innombrables laboratoires dont elles influencent fortement les orientations. Ainsi, contribuer à la suprématie financière de l’Association française contre les myopathies (l’AFM, qui recueille et redistribue à sa guise les fonds collectés), c’est aussi et surtout empêcher les chercheurs (statutaires pour la plupart, et donc payés par l’État, mais aussi thésards et, surtout, post-doctorants vivant sur des financements de l’AFM, forcément fléchés) de contribuer à lutter contre d’autres pathologies, ou d’ouvrir de nouvelles pistes ;

- il ne suffit pas de disposer des moyens financiers pour guérir toutes les pathologies. Laisser croire à cette toute puissance de la médecine, comme le fait le Téléthon, c’est tromper les malades et leurs familles ;

- après vingt ans de promesses, la thérapie génique, ne semble plus être une stratégie compétente pour guérir la plupart des maladies génétiques ;

- lorsque des sommes aussi importantes sont recueillies, et induisent de telles conséquences, leur usage mériterait d’être décidé par un conseil scientifique et social qui ne soit pas inféodé à l’organisme qui les collecte.

Mais comment aussi ne pas s’interroger sur le contenu magique d’une opération où des gens, allumés par la foi scientifique, courent jusqu’à l’épuisement ou font nager leur chien dans la piscine municipale… pour « vaincre la myopathie » ? Au bout de la technoscience, pointent les oracles et les sacrifices de temps qu’on croyait révolus… »

En conclusion : ne donnez pas au Téléthon !

Sources:  plumedepresse.fr le 05 décembre 2014

 

L’irresponsable Congrès Américain « déclare la guerre » à la Russie, le champ de bataille sera l’europe !!!

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

russia-us-missile

 

Aujourd’hui, la Chambre des Représentants a adopté ce que je considère comme l’un des pires projets de loi jamais vu.

La H. Res. 758 (ndlt: High Resolution 758) a été présentée comme une résolution « condamnant fermement les actions de la Fédération de Russie, sous la présidence de Vladimir Poutine, d’avoir mené une politique d’agression contre des pays voisins visant la domination politique et économique ».

En fait, le projet de loi est une propagande de guerre de 16 pages qui ferait même rougir les néoconservateurs, s’ils étaient capables d’une telle chose.

C’est le type de résolutions que j’ai toujours observé de près au Congrès, qui sont présentées comme des déclarations d’opinions « sans danger » et conduisent souvent à des sanctions et à la guerre. Je me souviens en 1998 avoir fortement argumenté contre la Loi sur la Libération de l’Irak parce que, comme je le disais à l’époque, je savais qu’elle conduirait à la guerre. Je ne m’opposais pas à la Loi parce que j’étais un admirateur de Saddam Hussein – tout comme maintenant, je ne suis pas un admirateur de Poutine ou de tout autre dirigeant politique étranger – mais plutôt parce que je savais alors qu’une autre guerre contre l’Irak ne résoudrait pas les problèmes et ne ferait probablement qu’empirer les choses. Nous savons tous ce qui s’est passé ensuite.

C’est pourquoi j’ai du mal à croire qu’ils s’en sortent à bon compte avec cette nouvelle loi, de plus cette fois les enjeux sont encore plus élevés: provoquer une guerre avec la Russie pourrait entraîner la destruction totale!
Si quelqu’un pense que j’exagère sur la nature vraiment mauvaise de cette résolution, permettez-moi de vous donner quelques exemples tirés de la loi elle-même:

La résolution (paragraphe 3) accuse la Russie d’une invasion de l’Ukraine et condamne la violation par la Russie de la souveraineté Ukrainienne. La déclaration est livrée sans aucune preuve d’une telle chose. Sûrement qu’avec nos satellites sophistiqués qui peuvent lire une plaque d’immatriculation depuis l’espace, nous devrions avoir la vidéo et les photos de cette invasion Russe. Rien n’a été rapporté. Quant à la violation par la Russie de la souveraineté Ukrainienne, pourquoi n’y a-t-il pas eu violation de la souveraineté de l’Ukraine quand les États-Unis participaient au renversement du gouvernement élu de ce pays en Février? Nous avons tous entendu les bandes sur lesquelles les membres du Département d’Etat complotaient avec l’ambassadeur américain en Ukraine pour renverser le gouvernement. Nous avons entendu le secrétaire d’état adjoint américain, Victoria Nuland se vanter que les USA avaient dépensé 5 milliards de dollars pour le changement de régime en Ukraine. Pourquoi est-ce que c’est OK?

La résolution (paragraphe 11) accuse des personnes dans l’est de l’Ukraine d’avoir tenu des « élections frauduleuses et illégales » en Novembre. Pourquoi est-ce qu’à chaque fois que des élections qui ne produisent pas les résultats escomptés par le gouvernement américain, elles sont qualifiées de «illégales» et «frauduleuses»? Les gens de l’Est de l’Ukraine ne sont pas autorisés à l’autodétermination? N’est-ce pas un Droit de l’Homme fondamental?

La résolution (paragraphe 13) exige un retrait des forces Russes de l’Ukraine, même si le gouvernement Américain n’a fourni aucune preuve que l’armée Russe soit allée en Ukraine. Ce paragraphe exhorte également le gouvernement de Kiev à reprendre les opérations militaires contre les régions de l’est qui revendiquent l’indépendance.

La résolution (paragraphe 14) indique avec certitude que le vol 17 de la Malaysia Airlines qui s’est écrasé en Ukraine a été abattu par un missile « tiré par les forces séparatistes soutenues par les Russes dans l’est de l’Ukraine ». C’est tout simplement faux, le rapport final sur l’enquête de cette tragédie ne sera pas révélé avant l’année prochaine et le rapport préliminaire n’indique même pas qu’un missile ait abattu l’avion. Pas plus que le rapport préliminaire – mené avec la participation de tous les pays concernés – ne jette le blâme sur n’importe quel bord.

Le paragraphe 16 de la résolution condamne la Russie sur la vente d’armes au gouvernement Assad en Syrie. Il ne mentionne pas, bien sûr, que ces armes vont combattre l’EIIL – dont nous nous prétendons être l’ennemi – tandis que les armes américaines fournies aux rebelles en Syrie se sont en fait retrouvées dans les mains de l’EIIL !

Le paragraphe 17 de la résolution condamne la Russie pour ce que les États-Unis appellent des sanctions économiques (« mesures économiques coercitives ») contre l’Ukraine. Quand bien même les États-Unis ont frappé eux-même à plusieurs reprises la Russie de sanctions économiques et en envisagent même plus!

La résolution (paragraphe 22) stipule que la Russie a envahi la République de Géorgie en 2008. C’est tout simplement faux. Même l’Union européenne – pas un ami de la Russie – a conclu dans son enquête sur les événements de 2008 que c’était la Géorgie qui « a déclenché une guerre injustifiée » contre la Russie et non l’inverse! Comment le Congrès peut s’en tirer avec ces mensonges flagrants? Les Membres ne prennent même pas la peine de lire ces résolutions avant de voter?

Au paragraphe 34, la résolution commence même à devenir comique, condamnant les Russes pour ce qui est déclaré comme « attaques contre les réseaux informatiques des États-Unis » et « acquisition illicite d’informations » concernant le gouvernement américain. Dans la foulée des révélations Snowden au niveau de l’espionnage américain sur le reste du monde, comment les États-Unis peuvent se réclamer en autorité morale pour condamner de telles actions chez les autres?

Froidement, la résolution vise et attaque les médias financés par l’état Russe, affirmant qu’ils « faussent l’opinion publique ». Le gouvernement américain, bien sûr, dépense des milliards de dollars à travers le monde pour financer et parrainer des médias, parmi lesquels Voice of America et Radio Free Europe / Radio Liberty, ainsi que pour subventionner des médias «indépendants» dans d’innombrables pays étrangers. Combien de temps faudra-t-il avant que des sources d’information alternatives comme Russia Today soient interdites aux États-Unis? Ce projet de loi nous rapproche de ce jour malheureux quand le gouvernement décide quel genre de programmes nous pouvons ou ne pouvons pas consommer – et appelle une telle violation «la liberté».

La résolution donne le feu vert (paragraphe 45) au président Ukrainien Porochenko pour relancer son assaut militaire sur les provinces de l’Est indépendantistes, exhortant le « désarmement des séparatistes et les forces paramilitaires dans l’est de l’Ukraine ». Une telle démarche signifiera plusieurs milliers de civils morts supplémentaires.

À cette fin, la résolution implique directement le gouvernement américain dans le conflit en appelant le président américain à « fournir au gouvernement de l’Ukraine du matériel létal et non létal de défense, des services et de la formation nécessaires pour défendre efficacement son territoire et sa souveraineté ». Cela signifie des armes US dans les mains des forces militaires « formés-US » et engagés dans une guerre chaude, à la frontière avec la Russie. Est-ce que cela sonne pour tout le monde comme une bonne idée?

Il y a trop de déclarations encore plus ridicules et plus horribles dans ce projet de loi pour en discuter complètement. Probablement la partie la plus troublante de la présente résolution, cependant, est la déclaration évoquant une « intervention militaire » par la Fédération de Russie en Ukraine qui « constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales ». Cette terminologie n’est pas un accident : cette phrase est la graine empoisonnée plantée dans ce projet de loi à partir de laquelle les futures résolutions, plus agressives suivront. Après tout, si nous acceptons que la Russie représente une « menace » pour la paix internationale comment une telle chose peut être ignorée? Ce sont des pentes glissantes qui mènent à la guerre.

Cette législation dangereuse a été adoptée aujourd’hui, le 4 Décembre, avec seulement dix votes contre ! Seulement dix législateurs sont préoccupés devant l’utilisation de propagande et de mensonges flagrants pour pousser à d’irresponsables rodomontades envers la Russie.

Source : Infowars.com le 06 décembre 2014

« EuroGendFor » – l’armée privée de l’UE, prête au départ pour la Grèce 4 décembre 2014

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

eurogendforvicenza

 

Cela fermente en Espagne, les protestations publiques augmentent de jour en jour. Tandis que les Allemands recommandent aux Méditerranéens de se lever plus tôt, de prendre moins de vacances et de travailler plus, la colère du peuple grec se décharge dans les rues du pays. Cela fermente et bouillonne partout, les hommes craignent des situations semblables à des guerres civiles déclenchées par la crise dans toute l’Europe. On s’en rend compte au bureau central de l’Union européenne, et depuis longtemps, l’on a pris des mesures correspondantes.

On prépare maintenant pour la première fois l’engagement de l’armée privée de l’UE qui s’apprête à partir pour la Grèce. A peine un Européen connaît cette unité secrète qui répond au nom d’« EuroGendFor ». Le quartier général de cette unité d’intervention spéciale de 3000 hommes se trouve à Vicence en Italie. L’ancienne ministre française de la Défense Alliot-Marie a initié la fondation de cette troupe, après des troubles de plus en plus fréquents sous formes de batailles de rue et de pillages suscités par des adolescents musulmans immigrés en France. « EuroGendFor » est à la fois police, police judiciaire, armée et services secrets. Les compétences de cette unité sont pratiquement illimitées. Elle doit, en coopération étroite avec les militaires européens, garantir la « sécurité en territoires de crise européens ». Sa tâche consiste surtout à réprimer des révoltes. De plus en plus d’Etats membres de l’UE adhèrent à « EuroGendFor ».

Les gouvernements européens savent exactement ce qui les attend. Pour ne pas devoir utiliser leurs propres armées contre les citoyens du pays, la troupe paramilitaire « Force de gendarmerie européenne » a été fondée en secret – ni vu, ni connu. En théorie, on peut faire appel à la FGE partout où l’Union européenne voit une crise. C’est fixé ainsi dans le Traité de Velsen qui règle les interventions d’EuroGendFor. La devise dans les armoiries est la suivante : « Lex paciferat » – ce qui peut être traduit par : « Le droit apportera la paix ». Il souligne « le principe du rapport étroit entre l’imposition des principes de droit et le rétablissement d’alentours sûrs et protégés ». Un « conseil de guerre », sous forme de comité interministériel composé des ministres de la Défense et de la Sécurité des pays membres de l’UE participants, décide de la stratégie d’intervention. La troupe peut être mise en marche soit sur demande, soit après décision de l’UE.

Dans l’article 4 du Traité constitutif concernant les missions et les engagements on peut lire : « On peut recourir aux FGE pour protéger les personnes et les biens et maintenir l’ordre en cas de troubles publics. » Les soldats de cette unité paramilitaire de l’Union européenne doivent certes respecter le droit en vigueur de l’Etat dans lequel ils interviennent et où ils sont déployés, mais : tous les bâtiments et tous les terrains qui sont pris par les troupes sont exterritorialisés et ne sont plus accessibles mêmes pour les autorités de l’Etat dans lequel la troupe intervient. Le monstre de l’Union européenne abroge ainsi le droit national aussi en cas de lutte anti-émeute.

eurogendfor1-2

eurogendfor2-3

« EuroGendFor » est une troupe policière paramilitaire et des services secrets qui peut être rapidement mise en place. Elle unit tous les pouvoirs et moyens militaires, policiers et de services secrets qu’elle peut exercer en collaboration avec des troupes nationales de police et d’armée, après être mandatée par une cellule de crise interministériel dans chaque lieu pour la lutte contre des troubles, contre des révoltes et contre de grandes manifestations. Le ministère fédéral de la Défense fait l’éloge de l’EuroGendFor sur ses sites Internet en disant : « Police ou Armée : Une gendarmerie européenne promet la solution. »

L’EuroGendFor est encore presque complètement inconnue et dans l’ombre. Cela ne restera pas ainsi. Plus les gens sont poussés dans la misère par la politique de gestion désespérée et erronée de la crise, plus cette troupe nantie de pouvoirs illimités devra « régler » la situation. Les chefs d’Etats européens se rendront compte avec gratitude qu’ils ne seront pas dans l’obligation d’utiliser leurs propres corps de police et d’armée contre leurs citoyens.

euro_imperialisme

Sources http://www.comite-valmy.org le 03 décembre 2014

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta