navigation

La prof défend les thèses complotistes en classe, elle est suspendue 17 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , trackback

Une enseignante en droit et en économie a été suspendue pour avoir mis en doute la mort d’un policier lors de l’attentat contre Charlie Hebdo. Elle a été enregistrée à son insu par une élève.

salle-de-cours_2417451

 

Un centre de formation professionnelle de Bobigny a suspendu une professeur de droit et d’économie. Elle avait tenu des propos complotistes sur les attentats de Paris devant ses élèves de bac pro, a-t-on appris vendredi auprès de sa direction.

Enregistrée par une élève

Lundi, cette femme « d’une quarantaine d’années », a été enregistrée à son insu par l’une des seize élèves de sa classe, alors qu’elle mettait en doute la mort de certaines des victimes des attentats des 7 et 8 janvier à Paris, a relaté le président de ce Campus des métiers et de l’entreprise, Patrick Toulmet, confirmant une information du Monde.

Selon Patrick Toulmet, qui, comme Le Monde, a pu écouter l’enregistrement, l’enseignante y évoque un « flic soit disant mort » , en parlant d’Ahmed Merabet, le policier tué après l’attaque de Charlie Hebdo. « C’est un business, un coup d’État pour supprimer la religion musulmane (…) ils ont eu le temps de monter un sketch », poursuit la bande sonore. « La religion musulmane autorise de tuer pour défendre (sa) religion », affirme encore l’enseignante, selon le quotidien.

« Des propos lus sur internet »

« C’est des propos stupides », a déclaré à l’AFP Patrick Toulmet, qui a convoqué l’enseignante jeudi et a été lui-même convoqué au commissariat pour témoigner. L’enseignante a nié, avant d’apprendre qu’elle avait été enregistrée, et d’expliquer qu’elle ne faisait que « reprendre des propos lus sur internet », a-t-il précisé. Cette femme, en CDI depuis environ sept ans dans l’établissement, a été mise à pied en attendant un conseil de discipline.

Patrick Toulmet assure que « les bras (lui) en sont tombés » lorsqu’il a appris l’affaire, s’agissant d’une enseignante « sans problème particulier » jusqu’alors.

Outre cette affaire, « aucun autre incident grave » lié aux attentats de Paris n’a été recensé dans cet établissement, qui accueille quelque 1500 élèves de 16 à 25 ans, selon Patrick Toulmet, qui préside par ailleurs la Chambre des métiers locale, l’organisme de tutelle.

sources: http://www.lexpress.fr le 16 janvier 2015

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta