navigation

Dammartin : « On est arrivés les premiers, il a tiré sur nous » 13 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

INTERVIEW VIDÉO EXCLUSIVE – Deux gendarmes de la petite commune de Seine-et-Marne, racontent comment ils se sont retrouvés nez-à-nez avec les frères Kouachi.

Il est 8h30, vendredi matin, lorsque l’une des 28 patrouilles de gendarmes qui tournent sur le département de Seine-et-Marne est envoyée dans la zone d’activité des « Prés-Boucher », à Dammartin-en-Goële. Le gérant d’une imprimerie vient d’appeler les forces de l’ordre pour dire que les deux terroristes recherchés depuis la veille – depuis l’attentat contre Charlie Hebdo – se trouvent dans son entreprise.

Les deux co-équipiers – un homme de 45 ans, chef de patrouille, et une collègue de 28 ans – se rendent immédiatement sur place. Lorsqu’ils arrivent à proximité de l’imprimerie, les gendarmes reconnaissent aussitôt la voiture des malfaiteurs, signalée comme volée. « On a coupé le « deux-tons » (la sirène) à environ 1 kilomètre pour arriver discrètement », explique le chef de patrouille, au micro d’Europe 1.

http://www.dailymotion.com/video/x2elqal

sources: Europe1 le 13 janvier 2015

Contre enquête d’un complot annoncé

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 4 commentaires

Le petit rapporteur du net revient sur cette polémique

1/ Revenons sur l’analyse de la C3 noir avec les rétroviseurs gris

ob_2e887a_00000000000000000

 

voici la photo juste avant l’assassinat du policier Ahmed, les rétroviseurs sont Gris ( chromé), pour ce qui concerne la trace noir sur le devant de la voiture ( bitume) certains affirment que la trace n’est plus la même ou carrément n’existe plus sur la 2 ème photo, quand les 2 frères Kouachi remontent dans la voiture

voici la photo numéro 2

clima

 

La trace noir est toujours au même endroit, sauf qu’il y’a  une petite trace d’écoulement d’eau a droite du pneu droit, chose explicable avec la climatisation qui peut donner des écoulements sous la voiture, pour les rétroviseurs gris la photos ci dessous est très révélatrice

Charlie Hebdo attaqué : la voiture des terroristes

 

Les rétroviseurs sont bien gris sur les 2 photos, mais il est vrai que la photo originale qui n’était pas très bonne pouvait donner a confusion.

Maintenant revenons sur l’analyse du policier froidement exécuté

ahmed

L’un des deux frères tir a bout portant sur le policier, si vous analyser la vidéo, il parait probable que le terroriste tir dans le cou du policier, et non dans la tète, sur la photo ci dessous nous avons fait un rapprochement avec l’angle du canon de la kalashnikov, on voit bien qu’il est impossible que le terroriste tir devant la tète du policier, dans le rond rouge on voit difficilement le panache de poussière qui s’échappe du sol a cause de l’air propulser du canon.

tir policier

D’après des légistes, le sang ne coule pas obligatoirement, la balle peut par ça vitesse et la chaleur  cautériser la plaie et de ce faite traverser sans faire trop de dégâts,  de plus la première balle  touche Ahmed apparemment au ventre, des internautes affirment que le sang aurait du couler? mais ce laps de temps entre la 1 ère balle et la 2 eme est relativement court, mais les habits du policier ont certainement  retardé l’effusion de sang sur le sol.

logo-print

Pour le cas de la chaine I24 qui savait les noms et la nationalité des terroristes 5 heures avant les médias français, franchement sur ce point nous avons aucunes explications, mais cela n’empêche pas  l’implication de service secret étrangers, ce qui peut expliquer la boule de cristal de I24 ( Chaine israélienne)

Ensuite le journaliste avec le gilet par balles

gilet par balle

Selon les témoignages de journalistes, il est normal d’avoir un gilet par balles dans sont bureau, surtout pour les rédactions qui partent a l’étranger, sur ce point je suis septique mais c’est possible, mais pourquoi charlie Hebdo était démuni  de gilet? sans doute pas eu le temps de mettre le gilet.

Que dire du Raid le soir a Reims, je n’ai pas de réponse, sauf d’une mauvaise organisation a cause de la panique.

ob_de1ee0_zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Les menottes…

Regardons attentivement les mains du terroriste, on a l’impression qu’il est menotté, mais en vérité au moment ou il tombe a terre on voit le bras gauche cogner sur le coin de la porte ( photo 2)

menotte1 1

menotte2 2

pour être sûr je vous invite a regarder le lien de  la vidéo ci dessous

http://www.dailymotion.com/video/k7kFUcaJwuwykh9OTWN?start=45

Enfin pour les policiers qui tirent a balles a blanc, il suffit de voir la vidéo pour s’apercevoir que la vitre de la porte ce brise, surtout sur le  coté droit, ensuite le fameux policier du Raid ( rond rouge sur la photo)  avec sont G36 qui tir a balles a blanc car les collègues étaient devant lui, et forcément il aurait touché un collègue, c’est faux puisque ce policier tir sur le terroriste qui s’avance sur eux et l’angle de tir est bien dégagé devant lui, preuve en photo ci dessous

g36

Malgré encore beaucoup de questions, certaines s’expliquent mais pas tout..

 

Sources: le petit rapporteur du net le 13 janvier 2015

 

 

 

Les autorités craignent des enlèvement de policiers visés par des appels à la vengeance 12 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Endeuillées à plusieurs reprises lors des actions terroristes de mercredi et jeudi, les forces de l’ordre font toujours l’objet de menaces très précises. Une note officielle de la DGSI, le service de renseignement intérieur, a ainsi appelé hier matin ses agents à « la plus extrême vigilance ».

8gtLzVd

 

Les autorités craignent notamment des tentatives d’enlèvement sur des policiers et leurs familles. Plus globalement, ordre a été donné aux policiers et aux gendarmes en uniforme d’éviter de se déplacer seuls. « On nous a rappelé qu’il était interdit de rentrer chez nous en panaché », explique une policière. Pour ses collègues, il est en effet tentant, afin de gagner du temps en fin de service, d’enlever dans les vestiaires la veste siglée police mais de laisser le reste de la tenue. Trop voyant.

A la suite des assauts de vendredi, des appels à la vengeance circulent sur les réseaux sociaux. « Ce n’est pas de la lâcheté, mais j’ai préféré enlever la mention de ma profession sur Facebook, relève un brigadier. Moi, ça va, mais je ne voudrais pas qu’il arrive quelque chose à mes proches. »

Ces derniers jours, les armureries des commissariats ont été prises d’assaut, nombre de fonctionnaires récupérant leur arme de service qu’ils laissent d’ordinaire au coffre. « On nous a fait comprendre que, si nous allions manifester ce dimanche, il n’y avait aucun problème à l’avoir sur nous… », raconte un fonctionnaire de police parisien. [...]

sources: fdesouche.comle  le 12 janvier 2015

Valls et la liberté d’expression, l’incroyable « deux poids, deux mesures »

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

 

Image de prévisualisation YouTube

Coulibaly à ses otages : « Je n’ai rien contre les juifs »

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 1 commentaire

arton30234-e1a79

Amedy Coulibaly avait une caméra lors de l’attaque de la supérette de la Porte de Vincennes, relate la presse française lundi matin. Un des otages a livré ce détail au milieu de bien d’autres dans son témoignage apporté à Libération. Selon Le Monde, les services spéciaux auraient mis la main sur des enregistrements et ceux-ci seraient examinés.

Quelques jours qu’ils ont vécu l’horreur et qu’ils ont eu le temps de réaliser à qui et à quoi ils ont échappé. Au surlendemain de leurs dépositions, les témoins des prises d’otages se confient peu à peu à la presse. L’un d’entre eux, qui était à l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes en compagnie de sa femme quand Amedy Coulibaly a commis sa prise d’otages meurtrière, raconte les détails de cette détention de quelques heures.

 

« Qu’ils remontent ou je descends tout le monde » »

Il explique que ce sont d’abord environ dix personnes qui ont fui vers le sous-sol pour se cacher du tireur. Mais Coulibaly a compris le subterfuge. Il envoie une employée de la supérette leur dire que s’ils continuent à se cacher en bas, il abattra tous les otages restés à l’étage du magasin. Là, le témoin, sa compagne et un jeune remontent parmi les autres otages. De nombreux autres restent cachés dans la chambre froide, notamment une Belge en compagnie de son petit garçon de onze mois. Le terroriste ne descendra jamais voir si d’autres personnes sont restées cachées en bas, sans doute de peur d’être piégé au sous-sol.

 

Négligence apparente

Étonnamment, le témoin explique à Libé que Coulibaly les surveillait très peu. Après avoir d’emblée abattu de sang-froid plusieurs personnes en s’introduisant dans le magasin, il profite de ce premier crime pour intimider les autres. Mais son apparente nonchalance se meut rapidement en coups de feu si quiconque tente quelque chose contre lui. Un jeune remonté dans la boutique essaiera de s’emparer d’une kalachnikov laissée par Coulibaly. Le terroriste sera plus rapide et tirera sur lui sans état d’âme devant ses condisciples pétrifiés. Il proposera même à ces derniers, choqués par les gémissements du jeune homme, de « l’achever ». Son agonie durera une demi-heure.

 

« Je n’ai rien contre les Juifs »

À partir de là, malgré les allées et venues de Coulibaly sur un ordinateur, plus personne n’osera toucher aux armes de peur d’être à son tour exécuté. L’islamiste radical déambule dans le magasin, se fait un sandwich, propose aux clients de se servir à leur tour. Il communique avec eux avec aisance, leur explique ses motifs. « Il nous a dit qu’il n’avait rien contre les juifs mais qu’on payait nos impôts à l’État français et que donc on le cautionnait », se souvient le témoin. Amedy Coulibaly leur fait part de son lien avec les Kouachi qui sévissaient au même moment à Dammartin, de son appartenance à l’État islamique.

 

Un terroriste connecté

Le témoin affirme avoir tenté de sympathiser avec le preneur d’otages, invoquant leur enfance similaire. Il relate une atmosphère assez libre parmi les otages dont certains ont discrètement mais aisément renseigné les forces de l’ordre par messages tout au long de leur captivité. Il souligne que le terroriste était très intéressé par les informations relayées par BFM TV. Il fait également état d’un détail qui a son importance : « Je me suis rendu compte qu’il avait une caméra GoPro sur lui et un ordinateur : il a sorti la carte mémoire de la caméra, l’a mise sur l’ordinateur et a semblé manipuler ses images sur l’écran ». L’histoire ne dit pas encore de quelles images il s’agissait. Elles seraient actuellement examinées. Amedy Coulibaly a-t-il filmé ses crimes pour envoyer ensuite des preuves à sa « hiérarchie » ? Ou laissait-il des images et déclarations destinées aux autorités après sa mort certaine ?

Les témoins n’en sauront pas plus. Alors que Coulibaly chipote à ses explosifs puis fait sa prière, ils communiquent l’information aux autorités. C’est là que le RAID donnera l’assaut final.

sources: E&R le 12 janvier 2015

Infos passées sous silence depuis mercredi ou on ne parle que des attentats

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

- Nigeria : Boko Haram massacre 2000 personnes ! (10/01)
(Ce qui constitue le « pire massacre » jamais perpétré par le groupe islamiste, selon Amnesty International. )
les victimes sont principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées. Lorsque les islamistes ont attaqué Baga avec des armes automatiques et des grenades propulsées par fusées, les victimes n’ont pas réussi à s’enfuir.

boko

 

- Traité transatlantique ( TAFTA) : ça commence du côté allemand…(06/01)
Les craintes des associations semblent bien fondées : avec le TTIP, qui vise à aplanir toute entrave commerciale entre les États-Unis et l’UE, la sécurité des aliments de ce côté-ci de l’Atlantique pourrait en prendre un sacré coup. Du moins avec les pesticides, pour lesquels l’UE emploie des limites maximales de résidus très inférieures à celles des États-Unis
Ce qui est « bon » pour l’Allemagne l’est aussi pour nous. Le traité transatlantique nivelle par le bas, dans tous les secteurs de la société.

tafta

 

- Le Mexique est dans la rue, il est en colère et il exige la démission de son gouvernement (08/01)
Le probable massacre de quarante-six étudiants il y a trois mois a réveillé les consciences et a fait sortir dans la rue des centaines de milliers de personnes. L’affaire d’Ayotzinapa a déclenché la plus grosse crise politique et sociale de ces dernières années
Pendant la nuit du 26 au 27 septembre 2014, à Iguala dans l’État du Guerrero, 43 étudiants ont été kidnappés et six personnes ont été assassinées (dont trois étudiants). Cette opération macabre a été réalisée conjointement par des forces de polices locales et un groupe criminel (Guerreros Unidos) sur ordre du maire de la ville, José Luis Abarca. Le corps sans vie d’un étudiant, Julio César Fuentes Mondragón, a été retrouvé et présentait des traces de tortures, la peau de son visage et ses yeux ayant été retiré.

- Washington enterre le rapport sur la torture pratiquée par la CIA (09/01)
Il y a un mois, la Commission du renseignement du Sénat américain rendait public un résumé de 500 pages faisant le condensé de son volumineux rapport sur la torture de prisonniers commise entre 2002 et 2007 dans les installations outre-mer de la CIA. Le rapport documente en détails horribles des pratiques telles que le waterboarding (simulation de noyade), le passage à tabac et des tortures jusque-là inconnues comme l’«alimentation par voie anale». En pratique cependant, le rapport a été enterré et la preuve de la criminalité du gouvernement passée sous silence, les auteurs et organisateurs de la torture s’en tirant impunément.

http://fr.sott.net/article/24423-Pendant-que-le-monde-a-les-yeux-rives-sur-les-attentats-de-Paris-Washington-enterre-le-rapport-sur-la-torture-pratiquee-par-la-CIA

- Il se passe des choses bizarres à la centrale de Tricastin ! (07/01)
Déjà le 31 décembre 2014, des bruits inquiétants et incongrus venaient de la centrale nucléaire du Tricastin qui a été contraint à 4 dégazages en 24 heures, suite à des surpressions de vapeur.
Le 5 janvier, à 8h49, l’exploitant de la centrale a été obligé d’arrêter d’urgence le réacteur n°4 (SCRAM) Des mesures sont en cours pour découvrir si une pollution radioactive a été relâchée dans le secteur.

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ca-chauffe-au-tricastin-161578

- Désastres météo cette semaine :
Inondations en Uruguay, au Brésil, en Argentine et en Bolivie (2 morts)
La Grèce bloquée par la neige qui a atteint jusqu’à un mètre dans les montagnes de Crète. Liban sous la neige aussi : les camps de réfugiés menacés (sans nourriture sans chauffage) craignent un désastre humanitaire et lancent un appel aux ONG.
Le froid bat des records de -45° au Quebec. Records de froid aussi pour la Chine et le Japon.

istambul-neige-300x199

 

Sources quenelleplus.com le 12 janvier 2015

D’après Panamza, la surveillance des frères Kouachi avait cessé en juillet

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Surveillés depuis 2009, les auteurs présumés de l’attaque de Charlie Hebdo n’ont plus fait l’objet d’une surveillance policière à partir de l’été 2014

Physiquement, sur Internet et par téléphone : la surveillance des frères Kouachi était globale.

4551957_5_0c5d_les-freres-kouachi-suspectes-d-etre-les_da91d48b878b7f57e068f547db33f7cf

Entamée -de manière épisodique- en 2009, elle fut interrompue l’été dernier, révèle aujourd’hui Le Parisien.

Le tandem familial était vraisemblablement inscrit, entre autres registres, au fichierCristina, une base de données gérée par la  police du renseignement (DGSI, ex-DCRI) et dévolue notamment aux citoyens musulmans jugés, à tort ou à raison, dangereux pour la sécurité nationale.

La cause officielle de cette surveillance interrompue qui rappelle celle relative à Mohamed Merah, quelques mois avant les crimes survenus en mars 2012: une restriction budgétaire, croit savoir un officiel américain sollicité par le New York Times.

« Nous devons faire des choix », explique Christian Prouteau, fondateur du GIGN, auWall Street Journal. « Les gens revenant de Syrie nous inquiétaient plus [que ceux de retour du Yémen]. »

source: panamza.com le 11 janvier 2015

Marche républicaine: l’analyse de Patrick jean

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Refusons cette manifestation hypocrite

Trois jours après le début de l’attaque terroriste, nous sommes abreuvés d’un discours tiède et consensuel à la sauce Tartuffe. Les pires censeurs pleurent sur la liberté d’expression. Les semeurs de haine crient au rassemblement. Les véritables questions sont interdites et le seul discours toléré est celui de la guerre dans laquelle nous occuperions « le camp du bien ». La manifestation de dimanche évacuera toute question dérangeante et je ne participerai pas à ce bal des hypocrites qui, d’après le premier ministre, « montrera la puissance de la France ».

Tout d’abord, je me vois mal manifester aux côtés des pires gens de droite dont le racisme ne s’est pas dissimulé. Marcher aux côtés de Sarkozy ? De Copé et ses pains au chocolat ? Aux côtés de Hortefeux et ses remarques insultantes sur les Arabes ? Faut-il rappeler que lorsque la révolution a commencé contre le dictateur sanguinaire Ben Ali en Tunisie, Michèle Alliot-Marie alors ministre de la défense a proposé l’aide militaire de la France pour lutter contre les insurgés ? Marcher demain avec eux ? Avec les premiers ministres très droitistes d’Espagne et de Grande-Bretagne ? Benyamin Netanyahou a été invité après avoir gentiment proposé son aide à la France… Le grand démocrate président turc va envoyer son premier ministre. Cela ressemble à une plaisanterie à la Charlie…

Capture_decran_2015-01-12_a_00.11.45

 

Il est piquant de voir aujourd’hui le ministre de l’intérieur encenser la police et les gendarmes que chacun salue sur les réseaux sociaux. L’intervention des forces de l’ordre est nécessaire quand des civils sont en danger mais a t-on déjà oublié ce que nous pensions des mêmes lorsqu’ils ont assassiné un jeune manifestant pacifiste désarmé il y a quelques semaines? Ceux qui ont manifesté alors manifesteront demain dans un salmigondis politique qui s’est vidé de son sens. D’autre part, il est drôle aussi d’entendre les (anciens et actuels) responsables de France Inter et de Radio France pleurer sur la liberté d’expression. Les mêmes qui ont viré ceux qui en faisaient usage sur leurs propres antennes : Porte, Guillon, Mermet… Ou ceux qui, ailleurs, permettent la promotion des pires réactionnaires au discours violent et raciste.

Tous ces hypocrites manifesteront demain. Ne nous montrons pas parmi eux.

Après la mort des dessinateurs de Charlie, nous serions « tous Charlie », à l’unisson d’un discours totalement vide de sens que n’auraient jamais validé les victimes. Ce slogan inventé par un créatif publicitaire est bien le reflet de notre époque. Nous mettons un instant nos oppositions politiques de côté, comme si elles n’étaient le cœur de ce qui se déroule. Comme si, tout à coup, par hasard, nous étions attaqué par un ennemi extérieur avec qui nous n’entretenions aucune relation. Comme si les dessinateurs assassinés pouvaient devenir les étendards ce qu’ils ont toujours combattu.

J’ai déjà posé ici même des questions sur la manière dont notre société fabrique des monstres. Car, après tout, les terroristes sont des nôtres. Ils ont grandi ici. Comme le millier de jeunes partis en Syrie, ils étonnent aujourd’hui ceux qui les ont connus. De « braves petits gars », gentils, amicaux mais qui sont devenus des barbares. Ont-ils tous contracté la même maladie mentale ? La seule réponse qui nous est fournie est qu’ils ont été manipulés par des idéologues musulmans fondamentalistes. C’est la vérité. Mais ne faut-il s’interroger sur les raisons pour lesquelles des milliers de jeunes tombent dans de telles griffes ? Ne faut-il pas y voir le résultat d’une société où un tiers de ses membres est en train de sombrer dans le désespoir ? Racisme institutionnalisé, ségrégation à l’emploi, aux loisirs, au logement, contrôles policiers au faciès, violence policière endémique. Mais aussi chômage, misère, avec surtout un sentiment d’impasse et d’injustice implacable, totale et définitive pour des millions de femmes et d’hommes. Trois millions d’enfants vivent dans la pauvreté pauvreté en France. Peut-on espérer que quelques-uns ne deviendront pas violents ? Quelle illusion…

D’autre part, la violence terroriste islamiste, comme toutes les violences, a une histoire. Celle des Frères musulmans prend sa source dans un contexte post-colonial dans des dictatures soutenues par nos gouvernants. En Afghanistan, les Etats-Unis ont formé et financé des fous de dieu qui ne se sont pas devenus des démocrates, une fois les Russes mis en déroute. Aujourd’hui, les interventions des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France sur des terrains extérieurs répètent les mêmes erreurs en provoquant les mêmes conséquences. L’attaque délirante de la Libye par la France à l’instigation de BHL et après que Nicolas Sarkozy ait reçu en grande pompe son dictateur (et sans doute un pactole) a conduit à un chaos dans le même pays et à l’armement de milices terroristes plus au sud. Du coup, la France se sent obligée d’intervenir dans son pré carré malien quand la situation dégénère.

Enfin, les milliers de jeunes européens (une quantité effroyable en Belgique) qui partent en Syrie ne provoquent pas le début du moindre questionnement sur notre fonctionnement collectif. Comment une société dont les valeurs ultra individualistes ont permis la saine remise en question de valeurs aliénantes mais aussi l’élaboration de relations sociales fondées sur l’unique compétition, empêchant ainsi toute solidarité et donc tout sentiment de classe et d’injustice systémique. Partant, le combat politique… Le sentiment d’injustice de la jeunesse a donc trouvé un nouvel exutoire pour s’exprimer.

D’où ce robinet à l’eau tiède dont chacun se réjouit depuis quatre jours. Charb, Wolinski, Tignous et Oncle Bernard riraient jaune de voir leur nom ainsi honoré à la bourse de New-York ou dans des églises. Ils hurleraient en entendant le président américain annoncer qu’il prie pour eux. En leur rendant ainsi hommage, on piétine ce qu’ils étaient. Eux qui étaient radicalement de gauche, souvent anarchistes, athées

Car aujourd’hui, on entend chacun affirmer que les terroristes n’étaient pas de « vrais Musulmans ». Même le président de la République à qui l’on n’a rien demandé en termes de théologie, affirme que le « vrai Islam » n’est pas celui-là. Cette hypocrisie, une fois de plus, masque une réalité bien plus complexe. Les trois religions du livre portent en elles, et en leurs textes, tout et son contraire. On se force à omettre que le « tu ne tueras point » judéo-chrétien était suivi, seulement quelques pages plus loin, d’une injonction divine à commettre un génocide en tuant les hommes, femmes et enfants d’un peuple qui occupait une terre « sacrée » et donc il fallait s’emparer. Selon qu’il prendra les textes par un bout ou par un autre, le croyant développera un discours de haine ou d’amour. Ou parfois les deux selon les moments. L’inquisition s’est faite la bible à la main. Le massacre des palestiniens aussi. La religion n’est qu’un vecteur qui permet d’exprimer une spiritualité apaisée ou la haine que l’on a en soi. Selon ce que l’on vit par ailleurs.

A force de s’empêcher de réfléchir tout en hurlant à la liberté de pensée, on poursuit la même politique qui nous conduit à la catastrophe. Les cerveaux ont été parfaitement lavés et l’on va refuser de lire dans les événements le moindre symptôme d’autre chose qu’une « guerre que l’on nous fait ». Cette guerre va donc s’intensifier, d’autres événements dramatiques surviendront et nous ne pourrons pas y faire face. A ses pires heures, le dictateur égyptien Moubarak, ami des occidentaux, disposait d’un million de policiers, omniprésents à chaque coin de rue. Cela ne lui a pourtant pas suffi.

Demain des gens manifesteront aux côtés de ceux qui ont permis à des nouveaux nazis de répandre partout leurs idées nauséabondes. Les producteurs et journalistes qui ont rendu populaires ceux qui imaginent la « déportation » des Musulmans seront dans la rue. Ils se sont engraissés d’une audience bien rentable et jouent la colère contre les conséquences de ce qu’ils ont mis en place.

Demain, mes amis socialistes, écologistes, communistes et du Front de gauche iront manifester avec la droite. Je leur souhaite d’y prendre du plaisir car bientôt, ils seront réduits à voter pour elle.

Note

On me signale que Luz de Charlie Hebdo défend un point de vue proche de celui exprimé ci dessus.

sources blogs.mediapart.fr/blog/patricjean le 11 janvier 2015

 

L’arrestation mystérieuse du 2 ème terroriste a Vincennes 11 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Vidéo 1 – Témoignage d’un riverain

Image de prévisualisation YouTube

 

DOCUMENT EUROPE1

Un témoin a pu filmer, porte de Vincennes, où a lieu une prise d’otages, l’arrestation d’un homme par les forces de police ainsi que le déploiement de ces dernière sur le secteur qui a été bouclé.

 

L’homme dépose une arme a terre et ce fait plaquer au sol par les policiers.

http://www.dailymotion.com/video/x2ect9a

Amédy Coulibaly donne les raisons des attaques

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 1 commentaire

Message de l’admin du blog :

Je rappel que nous sommes tous libres de nos opinions, je relate sur ce blog  juste les articles postés sur le net, chacun est libre de croire ou ne pas croire, il s’agit là de débattre ensemble dans le calme. 

 

Amédy Coulibaly donne les raisons des attaques Image de prévisualisation YouTube

 

 

sources quenelleplus le 11 janvier 2015

12345

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta