navigation

BFM TV, une femme accuse la chaîne d’avoir mis en danger la vie des otages! 11 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

 

Malaise en direct ce soir sur BFM TV, une femme accuse la chaîne d’avoir mis en danger la vie des otages.

La séquence s’est déroulée depuis la Porte de Vincennes ou BFM TV était en direct, et soudain une femme a mis en cause la chaine :

« Vous avez failli faire une grosse erreur sur BFM TV.

Vous avez réussi à joindre les gens qui étaient dans la chambre froide et vous avez écrit sur l’antenne que ces gens étaient cachés en bas.

Le preneur d’otages regardait BFM TV, et heureusement, il n’a pas vu le texte…

Mais vraiment si il avait vu, il aurait pu descendre et les tuer »

http://www.dailymotion.com/video/x2efycy

Attentat contre Charlie Hebdo : 11 points étranges 10 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 1 commentaire

arton30153_8bd36

 

1 – Après le passeport indestructible du 11 septembre, l’un des deux suspects, Saïd Kouachi, a oublié, malencontreusement, sa carte d’identité dans la voiture.

2- Lors de la tuerie, entre 3 et 5 tireurs ont été aperçus:

« J’ai entendu des coups de feu, j’ai vu des gars cagoulés qui sont partis en voiture. Ils étaient au moins cinq« , a précisé Michel Goldenberg, un voisin de Charlie Hebdo. Un autre voisin, Bruno Leveillé, a raconté avoir entendu « à 11 h 30 pile, une trentaine de coups de feu pendant une dizaine de minutes. »

- La piste israélienne :

A - JSS News semble très bien informé. Ne citant pas leurs sources, ils auraient été les premiers à publier l’identité des terroristes:

Selon des informations reçues par JSSNews, un des trois terroristes de Charlie Hebdo, le jeune Hamyd, a été arrêté. Il s’est rendu lui-même à la police - quand il a vu JSSNews publier son identité.

Rappelons que JSSNews a déjà publié deux informations exclusives et vérifiées ces dernières heures. La première concernant l’identité des terroristes (Saïd et Cherif Kouachi et Hamyd Mourad) et la deuxième concernant la voiture des terroristes, retrouvée devant un restaurant casher à Paris.

Plus tôt, ce soir, Libération titrait: « les trois suspects interpelés » – le titre a été changé par « les trois suspects identifiés et localisés.

Toujours selon JSS News, les premiers médias à diffuser la vidéo du policier abattu auraient été ceux d’Israël:

Voici une vidéo qui montre des échanges de tirs entre les musulmans qui ont attaqué le journal Charlie Hebdo et la police. BFM TV vient d’annoncer « ne pas vouloir montrer cette vidéo. » La vidéo est diffusée par les médias israéliens. Le policier mort dans cet échange de feu serait musulman (son prénom est Ahmed).

Russia Today nous apprend qu’Amchai Stein, l’éditeur en chef de la chaine israélienne IBA Channel 1, était présent sur les lieux du crime et postait des photos de la fusillade:

B6viYn6IYAAul73

Amichai Stein @AmichaiStein1
רכב מנוקב כדורים בזירת האירוע בפריס
12:24 PM – 7 Jan 2015

5 - La police était injoignable lors du massacre:

Une journaliste de Première Ligne, qui a souhaité rester anonyme, témoigne

Il a aperçu deux personnes armées de kalachnikov qui demandaient ‘C’est où Charlie Hebdo ?’ Mon collègue est remonté en courant. Nous nous sommes barricadés et nous avons essayé d’appeler la police, mais ils étaient injoignables, c’était hallucinant.

6 - Un temps d’attente anormalement long entre la tuerie et l’arrivée des secours:

On était une dizaine dans l’atelier quand on a entendu des tirs, sans trop comprendre d’abord ce qu’il se passait. On entendait des bruits venant de l’immeuble, qu’on n’a pas identifié tout de suite, puis dans la rue. Là on a tout de suite compris que c’était des tirs. On s’est éloigné des fenêtres. Entre une demi-heure et trois-quart d’heure plus tard, les secours sont venus nous dire de ne pas sortir. Cette situation est un peu oppressante.

7 - La fuite des 2 ou 3 meurtriers est une aberration totale:

Ainsi donc, après avoir fomenté une attaque meurtrière terrible sans que jamais les services de police et de renseignements aient eu le moindre doute à leur sujet, les trois assassins de Charlie Hebdo, ont passé près d’un quart d’heure en plein centre de Paris à canarder à tout va, ont pu tranquillement prendre la fuite jusqu’à la porte de Pantin, sans doute en empruntant des axes assez étroits puisqu’on a retrouvé leur véhicule rue de Meaux, à proximité donc de plusieurs commissariats, ont blessé un passant, volé une autre voiture et sont allés jusqu’à Reims sans être inquiétés pour deux d’entre eux ???

Il faut vraiment une sacrée dose d’émotion, le grand air de l’union nationale et la mine contrite et tellement sincère de Hollande pour ne pas se demander comment pareille aberration est possible.

- Moins d’une heure après l’attaque, Hollande se rend, sans aucune peur, sur le lieu du drame:

Ce que je trouve fort, c’est que moins d’une heure après, Hollande est déjà sur place, 56 minutes après très exactement…. l’a pas peur des balles perdus ou des bombes planquées dans le périmètre le pantin qui nous sert de Président.

9 - Un commissaire de police de Limoges qui travaillait sur l’affaire Charlie Hebdo se suicide mystérieusement dans son bureau:

l travaillait sur une mission de la police judiciaire dans le cadre de l’affaire Charlie Hebdo. Ce suicide intervient un peu plus d’un an après la mort d’un autre responsable du service régional de la police judiciaire de Limoges. En novembre 2013, le numéro 3 de ce service s’était lui aussi donné la mort et c’est le commissaire décédé la nuit dernière qui l’avait découvert.

10 - Des soi-disant « terroristes » ressemblant plus à la police antiterroriste qu’à autre chose:

Deux personnes qui ont croisés la route des frères Kouachi témoignent ce matin du 9 janvier

D’abord l’homme qui s’est fait volé sa voiture ce matin dans l’Oise, sur RTL. « Ils étaient en tenues paramilitaires et avec leurs armes à la main, très calmes, très sereins, très professionnels, pas énervés. Ils ont jamais couru ni élevé la voix. Ils n’étaient pas transpirants. Ils donnaient l’impression d’être en opération », explique le conducteur de la clio grise vraisemblablement attaquée par les frères Kouachi vendredi matin. « La simple chose qu’il m’ont dite en partant : « si les médias te posent une question, tu n’as qu’à dire que c’est Al Qaïda Yémen ». C’est la dernière chose qu’il m’ont dite. »

Puis, sur France info, un commercial qui était dans la zone artisanale de Dammartin et qui a d’abord cru avoir affaire à un policier : « Je ne les ai pas reconnus formellement, ils étaient habillés comme des policiers d’intervention, tenue noire, gilet pare-balles et fusil. Ça aurait pu être un policier s’il ne m’avait pas dit ‘on ne tue pas les civils’. Ils étaient lourdement armés, comme des policiers qui interviennent avec des fusils type kalach. J’étais devant la porte de l’entreprise, j’ai serré la main de Michel [un client, NDLR] et de l’un des terroristes. Il m’a dit ‘je suis la police. Partez, on ne tue pas les civils’. Après je suis parti, et Michel a fermé le portail derrière moi. Je suis parti dans la foulée »

11 - L’incohérence entre le professionnalisme des auteurs de l’attentat, et l’amateurisme des preneurs « d’otage » (oups, en fait, même pas) de Dammartin tués lors de l’assaut cet après-midi, qui sont sortis du bâtiment en canardant à tout va – « tirant à la kalachnikov » sur les forces de l’ordre -, mais sans blesser personne (ou à peine : un gendarme « légèrement blessé »). Apparemment, ces deux types surentraînés, surarmés, extrêmement déterminés, qui avaient tranquillement quitté Paris après avoir assassiné de sang-froid douze personnes, ont perdu tous leurs moyens face à la police. Mais ne prêtons pas le flanc aux théories du complot les plus folles en émettant la possibilité que, peut-être, il s’agissait de deux personnes différentes.

12- Je rajoute qu’il est dit partout au infos que la police a écouté en direct les conversations de Amedy Coulibady dans le super marché casher, car le téléphone était mal raccroché ? alors que en faite il s’agissait de RTL qui avait appelé et non la police ?

Image de prévisualisation YouTube

sources : sott.net le petit rapporteur du net le 10 Janvier 2015

BFM TV a interviewé Chérif Kouachi et Amedi Coulibaly !!

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 2 commentaires

Nos valeureux confrères de BFM TV ont eu le privilège et  en exclusivité mondiale de pouvoir interviewer Chérif Kouachi et Amedi Coulibaly pendant leurs prises d’otages respectives. Voici le récit des témoignages irréfutables

Dammartin-en-goele, il est 10h00. Chérif kouachi, l’un des présumés coupables de l’attentat de Charlie Hebdo est retranché avec son frère Said dans une imprimerie, cerné par les forces de l’ordre composée du GIGN ainsi que du RAID.

C’est à ce moment qu’une idée géniale traverse l’esprit ventilé d’un des journalistes de la rédaction de BFM TV, prendre des nouvelles des deux frères les plus recherchés du pays. Il saisit son téléphone et compose le numéro de l’imprimerie où sont retranchés les prétendus terroristes. C’est à ce moment que le journaliste fait preuve de chance puisque l’appel passe entre les mailles du filet du GIGN et du RAID.

Deuxième coup de chance, Chérif Kouachi répond ! Mais il indique au journaliste qu’il est un petit peu occupé, et qu’il a pas mal de boulot à l’imprimerie… Mais il promet de rappeler.

 

Un lien amical et confiant se crée, ils se rappellent quelques temps après, troisième coup de chance pour le journaliste puisque l’appel coïncide avec la pause café de la section policière qui était affectée à l’écoute et au filtrage des lignes téléphoniques des appels entrants et sortants.

A ce moment là, Cherif Kouachi sait qu’il parle à un journaliste. Pire ! Il va falloir qu’il réponde à des questions, mais grâce au climat de confiance établi par le négociateur journaliste, Chérif se confie, parle de son enfance, de ses parties de football, puis d’une annonce d’offre d’emploi sur le bon coin.fr qui recrute des cuisiniers spécialisés en cuisine yéménite. C’est là que Chérif se fait piéger puisque sous cette annonce frauduleuse, ce n’est ni plus ni moins que la section de recrutement d’Al-Qaida qui se profile !

Bien sûr, la rédaction de BFM TV a voulu rester discrète sur cet appel téléphonique au cours duquel cet homme révélait qu’il était d’Al-Qaida étayant ainsi la thèse d’autres journalistes hâtifs qui n’avaient pas attendu l’appel si utile de ce journaliste de BFM TV.

 

15 heures, le directeur adjoint de BFM TV est en train de jouer sur sa PS4 fraîchement déballée depuis noël tout en sirotant une bonne bière. Son téléphone retenti et voici la retranscription de cet appel :

Amedi Coulibaly : Allo, bonjour je voudrais parler à la police

BFM TV : Oui bonjour, non mais ça doit être une erreur mon grand, tu es à BFM TV là, qui t’as donné ce numéro ?

A.M : Non mais je suis Coulibaly présentement !

BFM TV : Le coulibaly du hyper casher ?

A.M : Présentement !

 

C’est à ce moment précis que le directeur adjoint de la rédaction de BFM TV se rend compte à qui il a à faire, et se dit qu’ils ont décidément beaucoup de chance depuis le début de la journée !

Notre estimé confrère coupe P.rnhub, saisit un crayon et un bout de papier traînant sous sa bière, et commence à poser des questions à Amedi Coulibaly.

Un climat chaleureux s’installe, Amedi lui confie qu’il fait partie d’une équipe qui joue dans la même division que la Al-Qaida Cercle Sportif, mais que lui fait partie de Daesh Racing, les puristes footeux comprendront que ce sont deux équipes différentes mais que le sponsor officieux est le même.

Continuant à se confier à ce nouvel ami, Amedi livre à son confident qu’il est en fait synchronisé avec l’autre fine équipe et qu’il est venu « défendre le peuple palestinien opprimé » (en commettant un acte ignoble sans queue ni tête) selon lui et que c’est pour cela que la dream-team étoilée est clairement sa cible. La boucle est bouclée, faites vos jeux, rien ne va plus.

 

Récapitulons ! 

Des méchants terroristes pseudo-musulmans (mais en réalité idiots utiles de l’axe atlanto-sioniste) frappent des symboles chers à la France et/ou particulièrement sensibles : la liberté d’expression (sélective ?), les forces de l’ordre, les français de confession juive, et ce au nom de l’islam et de la cause palestinienne. Le tout en perdant ici et là un gant, une chaussure, une pièce d’identité, en laissant le téléphone mal raccroché et en prenant soin d’informer BFM TV de tous les tenants et aboutissants de leurs actions, alors que même la police ne parvenait pas a joindre les terroristes.

Au vu de ces informations capitales recueillies par nos courageux confrères, je vous dois l’obligeance de vous confier que j’ai ingurgité sans rechigner l’entièreté de cette version hautement crédible et irréfutable, et que je suis rassasié pour un bon moment.

Image de prévisualisation YouTube

 

Source quenelplus.com le 09 janvier 2015

 

Quand Guy Bedos appelait publiquement au meurtre de Charlie Hebdo

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

En octobre 2010, Guy Bedos répondait aux questions de Var Matin. Les propos injurieux et calomniateurs de l’individu font froid dans le dos et glacent le sang.

En effet, l’humoriste à la retraite appelle publiquement au meurtre des journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo. Aurait-il armé idéologiquement les terroristes ? On est en droit de se poser la question.

Nous savons pertinemment que la libération des discours de haine incite les faibles à passer à l’acte. C’est à cause de gens comme Guy Bedos que la barbarie prolifère dans notre société. Levons-nous pour dire « NON ! » au fascisme et au rejet de l’Autre ! No Pasaran !

Guy Bedos, dont certaines rumeurs prétendent qu’il serait nouveau converti à l’islam radical, doit se sentir peu fier aujourd’hui en constatant les dégâts occasionnés par ses propos. D’une certaine manière, il a armé – sciemment ? – la bête immonde

Image de prévisualisation YouTube

Sources axedelaresistance.com le 09 janvier 2015

Qui a commandité l’attentat contre Charlie Hebdo ? 9 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 7 commentaires

Alors que de nombreux Français réagissent à l’attentat commis contre Charlie Hebdo en dénonçant l’islamisme et en manifestant dans les rues, Thierry Meyssan souligne que l’interprétation jihadiste est impossible. Alors qu’il aurait tout intérêt à dénoncer lui aussi une opération d’Al-Qaïda ou de Daesh, il envisage une autre hypothèse, beaucoup plus dangereuse. Le 7 janvier 2015, un commando a fait irruption, à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo et a assassiné 12 personnes. 4 autres victimes sont toujours dans un état grave. Sur les vidéos, on entend les assaillants crier « Allah Akbar ! », puis qu’ils ont « vengé Mahomet ». Un témoin, la dessinatrice Coco, a affirmé qu’ils se réclamaient d’al-Qaïda. Il n’en a fallu pas plus pour que de nombreux Français dénoncent un attentat islamiste. Image de prévisualisation YouTube Or, cette hypothèse est illogique.

La mission de ce commando n’a pas de lien avec l’idéologie jihadiste

En effet, des membres ou des sympathisants des Frères musulmans, d’al-Qaïda ou de Daesh ne se seraient pas contentés de tuer des dessinateurs athées, ils auraient d’abord détruit les archives du journal sous leurs yeux, sur le modèle de ce qu’ils ont fait dans la totalité de leurs actions au Maghreb et au Levant. Pour des jihadistes, le premier devoir c’est de détruire les objets qui, selon eux, offensent Dieu, puis de punir les « ennemis de Dieu ». De même, ils ne se seraient pas immédiatement repliés, fuyant la police, sans avoir achevé leur mission. Ils auraient au contraire terminé leur mission, dussent-ils mourir sur place. Par ailleurs, les vidéos et certains témoignages montrent que les assaillants sont des professionnels. Ils avaient l’habitude de manier leurs armes et n’ont tiré qu’à bon escient. Ils n’étaient pas vêtus à la mode des jihadistes, mais comme des commandos militaires. La manière dont ils ont exécuté au sol un policier blessé, qui ne représentait aucun danger pour eux, atteste que leur mission n’était pas de « venger Mahomet » de l’humour gras de Charlie Hebdo ahmed

Cette opération vise à créer le début d’une guerre civile

Le fait que les assaillants parlent bien le français, et qu’ils soient probablement Français, ne permet pas de conclure que cet attentat est un épisode franco-français. Au contraire, le fait qu’ils soient professionnels contraint à les distinguer de possibles commanditaires. Et rien ne prouve que ces derniers soient des Français. C’est un réflexe normal, mais intellectuellement erroné, de considérer lorsque l’on vient d’être attaqué que l’on connaît ses agresseurs. C’est le plus logique lorsqu’il s’agit de criminalité normale, mais c’est faux lorsqu’il s’agit de politique internationale. Les commanditaires de cet attentat savaient qu’il provoquerait une fracture entre les Français musulmans et les Français non-musulmans. Charlie Hebdo s’était spécialisé dans des provocations anti-musulmanes et la plupart des musulmans de France en ont été directement ou indirectement victimes. Si les musulmans de France condamneront sans aucun doute cet attentat, il leur sera difficile d’éprouver autant de peine pour les victimes que les lecteurs du journal. Cette situation sera perçue par certains comme une complicité avec les meurtriers. C’est pourquoi, plutôt que de considérer cet attentat extrêmement meurtrier comme une vengeance islamiste contre le journal qui publia les caricatures de Mahomet et multiplia les « unes » anti-musulmanes, il serait plus logique d’envisager qu’il soit le premier épisode d’un processus visant à créer une situation de guerre civile

La stratégie du « choc des civilisation » a été conçue à Tel-Aviv et à Washington

L’idéologie et la stratégie des Frères musulmans, d’Al-Qaïda et de Daesh ne préconise pas de créer de guerre civile en « Occident », mais au contraire de la créer en « Orient » et de séparer hermétiquement les deux mondes. Jamais Saïd Qotb, ni aucun de ses successeurs, n’ont appelé à provoquer d’affrontement entre les musulmans et les non-musulmans chez ces derniers. Au contraire, la stratégie du « choc des civilisations » a été formulée par Bernard Lewis pour le Conseil de sécurité nationale états-unien, puis vulgarisée par Samuel Huntington non plus comme une stratégie de conquête, mais comme une situation prévisible . Elle visait à persuader les populations membres de l’Otan d’un affrontement inévitable qui prit préventivement la forme de la « guerre au terrorisme ». Ce n’est pas au Caire, à Riyad ou à Kaboul que l’on prône le « choc des civilisations », mais à Washington et à Tel-Aviv. Les commanditaires de l’attentat contre Charlie Hebdo n’ont pas cherché à satisfaire des jihadistes ou des talibans, mais des néo-conservateurs ou des faucons libéraux. showimage1

 

Il faut ce rappeler il y a quelques mois lors du vote français pour un état Palestinien, Benjamin Netanyahu avait ouvertement menacé la France de représailles terroriste, il faut juste savoir lire entre les lignes,  voir la vidéo ci dessous

Image de prévisualisation YouTube

 

Nous devons nous souvenir que, depuis le démembrement de la Yougoslavie, l’état-major états-unien a expérimenté et mis en pratique dans de très nombreux pays sa stratégie des « combats de chiens ». Elle consiste à tuer des membres de la communauté majoritaire, puis des membres des minorités en renvoyant les responsabilités dos-à-dos jusqu’à ce que chacun soit convaincu d’être en danger de mort. C’est de cette manière que Washington a provoqué la guerre civile aussi bien en Yougoslavie que dernièrement en Ukraine Les Français seraient bien avisés de se souvenir également que ce ne sont pas eux qui ont pris l’initiative de la lutte contre les jihadistes revenant de Syrie et d’Irak. À ce jour d’ailleurs, aucun d’entre eux n’a commis le moindre attentat en France, le cas de Mehdi Nemmouche n’étant pas celui d’un terroriste solitaire, mais d’un agent chargé d’exécuter à Bruxelles deux agents du Mossad . C’est Washington qui a convoqué, le 6 février 2014, les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne, des États-Unis, de la France (M. Valls s’est fait représenter), de l’Italie, de la Pologne et du Royaume-Uni pour faire du retour des jihadistes européens une question de Sécurité nationale . Ce n’est qu’après cette réunion que la presse française a abordé ce sujet, puis que les autorités ont commencé à réagir.

Image de prévisualisation YouTube

John Kerry s’est exprimé pour la première fois en français pour adresser un message aux Français. Il dénonce une attaque contre la liberté d’expression (alors que son pays n’a cessé depuis 1995 de bombarder et de détruire les télévisions qui lui faisaient ombrage en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye) et célèbre la lutte contre l’obscurantisme. Nous ignorons qui a commandité cette opération professionnelle contre Charlie Hebdo, mais nous ne devrions pas nous emballer. Nous devrions considérer toutes les hypothèses et admettre, qu’à ce stade, son but le plus probable est de nous diviser ; et ses commanditaires les plus probables sont à Washington

Source www.voltairenet (Thierry Meyssan)  – le petit rapporteur du net  le 08/01/2015

Les incohérences de l’attentat de charlie Hebdo, voici l’enquête qui va vous faire bondir 8 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 178 commentaires

Attentat à Charlie Hebdo : la France sous le choc

Les événements de la journée. Une chasse à l’homme a démarré pour arrêter les trois terroristes en fuite, après un attentat commis contre Charlie Hebdo mercredi matin, qui a fait au moins douze morts.

Des hommes encagoulés ont fait usage d’armes automatiques vers 11h30 au sein du siège du journal satirique Charlie Hebdo, faisant au moins douze morts, dont les dessinateurs Cabu et Charb. Quatre autres personnes sont entre la vie et la mort tandis qu’une vingtaine d’autres ont été blessées. Les agresseurs, au nombre de trois ont pris la fuite en changeant de voiture.

L’attentat a été unanimement condamné. Par François Hollande et toute la classe politique française, mais aussi Obama, Poutine, Merkel ou encore le recteur de la mosquée de Paris.

Plusieurs détails troublants annoncent un false flag

nous commençons par analyser la voiture C3 Noir

ob_2e887a_00000000000000000

 

regardez bien les rétroviseurs sont Chromé

 

ob_cc5ef7_00000000000000000000

 

Juste après,  d’un seul coup les rétroviseurs sont noir

 

10492066_421070298044271_840714853595916633_n

Voici 2 photos qui prouvent qu’il ne peut pas s’agir de la même voiture

 

Que dire du policier froidement abattu sur le trottoir, aucun trace de sang, pour ceux qui savent comment ce passe une blessure par arme a feu, et encore pire du calibre 7.62 AK 47 (arme de guerre) le tir sur le policier aurait été malheureusement beaucoup plus gore, surtout un tir dans la tète, d’ailleurs il suffit de regarder la photo pour s’apercevoir que le terroriste tir a coté au dessus et non dans la tète.

Il est impossible pour nous pour le moment de poster la vidéo , nous respectons la famille du policier

ob_0f9a72_1077675201-b974461363z-1-2015010723524

Des petits détails encore une fois inexplicables, comment se fait-il que la chaine de la télévision d’infos en continu israélienne  i24 ait annoncé les origines franco-alégrienne des assaillants dès 15 heures ? alors que aucun médias français n’étaient capable de le dire, et comment JSS annonce bien avant les médias français les noms de ceux-là ? Et comment se fait-il que le gouvernement américain relayé par CBS annonce la mort d’un terroriste et la capture de deux autres à cette heure, 1 heure du mat’ ? le scénario et l’attaque de Charlie hebdo serait ‘il déjà écrit ?

De plus, un ami d’Hamyd Mourad précise qu’il était au lycée à Charleville Mezieres ce matin.

 peut-on se faire coincer après un tel attentat soigneusement préparé et oublier sa Carte d’Identité dans une voiture avec des rétros qui changent de façon magique de couleur en l’espace de 5 minutes ?

Cette photo ci dessous, très bizarre ou on voit un journaliste  sur le toit et qui porte déjà un gilet par balles, ce monsieur avait un gilet dans sont bureau? ou il s’avait ce qui allait ce passer?

gilet par balle

Et que dire de cette mascarade à Reims où sur cette photo l’on voit un tireur d’élite entouré par des jeunes curieux ? impossible, même l’ancien Chef du GIGN  ( Prouteau) était très étonné sur ITELE en voyant l’amateurisme du raid a Reims.

ob_de1ee0_zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

 

On peut déjà constater une chose étonnante.

L’attentat aurait commencé à 11h50, en 3 minutes le journal 20 Minutes est déjà au courant, Puis en moins de 10′ minutes après l’annonce sur « 20 Minutes », la chaine I télé est déjà sur place, ils ont eut le temps de grimper par les toits pour tenter de filmer…. Franchement, ce timing me semble étonnant….

 

Moins d’une heure après, Hollande est déjà sur place, 56 minutes après très exactement…. l’a pas peur des balles perdus ou des bombes planquées dans le périmètre, impossible sauf si vous savez a l’avance le scénario

ev7jobB1_2

Et très fort aussi, c’est qu’en moins de 12 heures, hop ça y est les mecs se sont fait gaulés…. leurs noms sont cités, allez hop, on ne s’embarrasse pas de procès…. on se croirait au temps de cow-boys. Moi je veux des preuves, pas des déclaration de mérdias.

Et enfin 02h30 cette nuit, Mourad vient de ce présenter a la police car il affirme qu’il était en cours aujourd’hui !  gros malaise sur BFM TV !!!

D’autres preuves dans les jours a venir, mais encore une fois cette affaire est troublante…

 

Sources: wikistrike.com et le petit rapporteur du net

12345

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta