navigation

UKRAINE: l’offensive Ukrainienne est proche 15 avril 2018

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 1 commentaire

30171353_520881708308953_1259676409417991417_o

COMME DES CHIENS DE FAÏENCE…

(Extrait de mon journal du front) Erwan Castel

Les tirs poinçonnent à intervalles réguliers une journée ensoleillée où les chants des oiseaux apportent un peu de couleurs aux observateurs immobiles comme les pierres brisées sur lequelles ils sont appuyés comme des caméléons.

Parfois il me semble que les positions ennemies sont tellement proches que c’est d’elles que s’échappent les odeurs de soupe et de café circulant dans les tranchées.

De chaque côté du front les combattants s’observent attentivement, cachés dans les ombres des gravats et des tranchées ou sous leurs périscopes d’observation.

Et malheur à celui qui oublie un instant l’enchevêtrement des angles morts et des angles mortels qui rythment les déplacements dans les tranchées et marquent les positions fortifiées.
Ne jamais oublier, ici de franchir vite un couloir, là de courber le dos dans un coude de tranchée, ailleurs de se coller contre le mur gauche pour sortir d’une pièce, là bas de contourner une ruine par la droite etc.

L’attention et la tension sont ici permanentes, même pendant les repos ou les sens restent en alerte car moins de 100 mètres nous séparent des canons ennemis.
De plus les snipers ukrops ont piégé ce secteur du front (tout comme nous) dans une toile d’araignée invisible qu’ils tissent de leurs balles d’acier.

Une seconde d’inattention peut nous faire basculer dans l’éternité.

Les snipets sont devenues ici la hantise et régulièrement, leurs guêpes d’acier affamées s’invitent en sifflant par les ouvertures etroites de « Forteruine », ricochant brièvement de pierre en ferraille dans des trajectoires mortelles inconnues et sonores.

Dans les optiques d’observation et de tirs l’air commence à trembler entre terre et soleil et les hommes au repos recherchent les recoins des tranchées violés par le soleil.

Le soleil décline lentement sur la steppe ravagée par l’Histoire, au rythme reguliwr des détonations quo remplacent le varillon de l’horloge. En face de nous depuis cet horizon emnemi. qui semble imprimé sur nos retines trllement nous le scrutons nuit et jour, surgissent entre lisières et cliquetis de chenilles, entre casemates et bruits de marteau, entre tranchées et coups de pioche, entre ruines et musiques criardes; les aboiements secs et infatigables des armes cherchant leur ration de sang.

Erwan Castel

30167549_520867858310338_7385812957432638240_o

Photo 1: positions ennemies fortifiées ayant envahi la « zone grise » du secteur de Promka jusqu’à 70 à 500 mètres de nos lignes de défense.

Photo 2 : à l’affût de cette seconde d’inattention ennemie qui peut être neutralisera un tireur mais fera pleurer une mère ukrainienne…

Photo 3 : derrière les positions ukrainiennes le soleil s’effondre à l’horizon dans un brasier rouge et or qui nous fait oublier une seconde la guerre

 

Information du site Doni press ( journaliste française indépendante)

La tendance à l’escalade commencée il y a bientôt deux semaines ne semble pas pouvoir être arrêtée. Après les 27 violations du cessez-le-feu par l’armée ukrainienne enregistrées du 11 au 12 avril, leur nombre a brutalement augmenté durant les dernières 24 heures.

Le Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu (CCCC) a ainsi enregistré 45 violations du cessez-le-feu de la part de l’armée ukrainienne contre le territoire de la RPD du 12 au 13 avril à 6 h, soit une augmentation de 67 % en 24 heures à peine.

Le nombre de munitions tirées par les soldats ukrainiens est à l’avenant avec un total de 1 038 munitions de tous calibres (contre 604 la veille), dont 30 obus de mortiers de 120 mm et 82 mm, 345 munitions de véhicules de combat d’infanterie ou de transport de troupes blindés, et 100 munitions de systèmes de défense anti-aériens.

Au total cette semaine, l’armée ukrainienne a violé 182 fois le cessez-le-feu, soit près du double de la semaine précédente (101 fois), et le bilan humain est de trois soldats morts et sept civils blessés.

Et au vu des armes lourdes détectées près de la ligne de front par les services de renseignement de la République Populaire de Donetsk (RPD), il y a peu de chances que la situation se calme d’elle-même : 18 obusiers automoteurs Akatsia de 152 mm, 6 obusiers tractés MSTA-B de 152 mm, 21 obusiers automoteurs Gvozdika de 122 mm, 3 canons antichars Rapira de 100 mm, 4 systèmes de missiles antiaériens Strela-10 et 13 chars d’assauts T-64 et T-72.

Soit un total de 66 pièces d’équipement lourd qui devraient se trouver dans des zones de stockage à plus de 15 km de la ligne de front si l’Ukraine respectait les accords de Minsk.

Face à la détérioration de la situation, le chef de la RPD, Alexandre Zakhartchenko, a ordonné de mener des exercices militaires avec les réservistes de la république afin de faire face à la menace le cas échéant.

Les ordres ont été donnés afin de coordonner le travail des commissariats militaires avec les villes et les districts, et ont rappelé aux employeurs (privés ou publics) des réservistes qu’ils doivent garantir le maintien de l’emploi et du salaire de leurs employés pendant qu’ils participent à ces exercices.

Le ministère de l’Intérieur assurera quant à lui le rassemblement et le transport des réservistes jusqu’aux polygones d’entraînement.

Aujourd’hui, à 18 h 15, heure locale, déjà huit violations du cessez-le-feu par l’armée ukrainienne ont été enregistrées en RPD.

Le week-end risque d’être tout sauf paisible, et les autorités de la république craignent des provocations sanglantes à l’occasion des commémorations des défunts qui doivent avoir lieu dimanche.

À cette occasion, les habitants de la république vont se rendre en masse dans les cimetières, sur les tombes de leurs proches. Le ministère de l’Intérieur de la RPD a recommandé aux habitants d’éviter 42 cimetières proches de la ligne de front, afin d’éviter d’offrir aux soldats ukrainiens des cibles de choix pour commettre un bain de sang.

Il ne reste qu’à espérer que les habitants de la république puisse commémorer leurs morts sans y risquer leur vie.

Christelle Néant

Image de prévisualisation YouTube

 

Dernière minute : nouveau bombardement en Syrie d’une base militaire iranienne, 20 morts 14 avril 2018

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

Selon certaines informations émanant de sites syriens, des avions de combat israéliens auraient pris pour cible un dépôt d’armes sur l’une des plus grande base possédée par l’Iran dans la zone de Jabal Azan, contrôlée par le gouvernement, sur le mont Azan au sud d’Alep

Le Hezbollah iranien est en alerte maximal ainsi que tsahal ( armée Israélienne )

rapp4

 

rapp2

rapp1

A l’instant grosse explosion entendu en Israël

rapp3

Sources: Dreuz.org et Nicolas Piaser

 

 

 

 

 

 

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta