navigation

L’épouse de Wolinski dénonce les incohérences de l’attentat à Charlie Hebdo 25 mai 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

wolinski-607x408

 

Le dessinateur a été abattu un matin de janvier assassiné par les frères Kouachi dans les locaux de Charlie Hebdo , Georges Wolinski a laissé une œuvre inachevée et des phylactères vides à tout jamais. Il a surtout laissé une veuve déterminée : « Je veux connaître la vérité sur les attentats ».

La voix douce et fluette, Maryse Wolinski tente de reprendre le cours de sa vie. Une vie qui tourne toutefois au ralenti depuis qu’elle a perdu son mari. « Tout me semble sombre et compliqué », confie-t-elle. Attendue ce mercredi 27 mai à Briançon dans le lycée que Georges avait fréquenté, Maryse Wolinski traverse son temps de deuil avec tristesse, évidemment. Avec colère, aussi.

Quatre mois et demi après les attentats et la mort de votre mari, comment allez-vous ?
Je vais mal. Après 47 ans de vie commune avec un homme comme Georges, on peut difficilement se remettre d’une fin si brutale. Il était généreux, amoureux : je ne sais pas comment continuer à vivre sans son regard. Nous avions une vie facile, agréable, légère et aujourd’hui, tout me semble sombre et compliqué. Au quotidien, je fais comme s’il était parti en vacances… même si je sais qu’il ne reviendra plus. Je n’ai rien touché à l’appartement mais je ne vais pas pouvoir y rester. De toute façon, je n’en ai pas les moyens, je gagne beaucoup moins d’argent que Georges.

Votre vie privée est désormais cadencée par des obligations publiques. Pourquoi répondre à toutes ces sollicitations ?
C’est vrai, je réponds à beaucoup de sollicitations en France comme à l’étranger et ça me prend beaucoup de temps. Je le fais pour Georges. Je suis contente pour lui. Je préfère lui rendre des hommages plutôt que d’aller chez un psy. Ça me fait du bien de découvrir la France sous cet angle-là. Je suis même allé à Tunis, là où il est né, pour une cérémonie d’hommage : c’était très émouvant.
Vous semblez tout de même tracassée…
Je le suis. Je dois régler les problèmes de succession pour valoriser l’œuvre de Georges : c’est compliqué administrativement.

Le sentiez-vous en danger avant les attentats ?
Pas tellement. Il n’avait jamais dessiné Mahomet. Mais nous avions été mis sous protection au moment de “l’affaire des caricatures” en 2006 et puis ensuite, rien. Il ne m’avait même pas dit que Charb était visé par une fatwa. Il me protégeait. Si je l’avais su, je lui aurais demandé de quitter Charlie Hebdo.

Mais vous saviez tout de même que Charlie Hebdo était dans le collimateur des intégristes ?
Oui. Mais ce sont des failles dans le système de sécurité à Charlie Hebdo qui ont conduit à ce drame du 7 janvier. D’ailleurs, je mène ma petite enquête de mon côté car j’estime qu’il y a des zones d’ombre dans le déroulé des faits. L’attentat a été commis un jour où tout le monde ou presque était réuni à la rédaction : ça n’arrive jamais mais là, ils avaient prévu de partager une galette des rois et comme par hasard l’attentat a eu lieu ce mercredi et ça n’est pas anodin. Aussi, j’ai noté beaucoup d’incohérences, de différences entre les mesures de protection réelles à Charlie Hebdo et les préconisations de la préfecture de police. Je voudrais aussi savoir pourquoi l’acte de décès de mon mari a été signé à 11h30 alors que les frères Kouachi sont arrivés à Charlie Hebdo à 11h33. J’ai plein de questions à poser au juge d’instruction dans le cadre de ma contre-enquête.

http://quenelplus.com le 24 Mai 2015

Selon Paul Craig Roberts, la CIA est derrière les attaques terroristes à Paris 15 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , ajouter un commentaire

2093642569b-e5045

 

Les hypothèses selon quoi l’attentat de Charlie Hebdo ferait l’objet d’un complot ne se comptent plus sur les doigts d’une main désormais. Relever certaines incohérences concernant un incident criminel ne revient en aucun cas à remettre en question la mort des victimes, qui n’ont rien demandé.

Quoiqu’il advienne, la fusillade aura provoqué la mort de personnes innocentes, ceci est inévitable et malheureusement irréversible. Mais la véracité de l’action elle-même ainsi que ses commanditaires, c’est une autre question.

Aux Etats-Unis, le Dr Paul Craig Roberts, ancien secrétaire adjoint au Trésor dans l’administration Reagan et rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, a publié un article jeudi dernier concernant la machination des services secrets dans les attaques terroristes.

«  Les suspects peuvent être à la fois coupable et pigeons. Rappelez-vous tous les complots terroristes créés par le FBI qui ont servi à faire en sorte que le terrorisme devienne une menace réelle pour les Étasuniens  » ; écrit-il.

Paul Craig Roberts a également insisté sur le fait que la CIA ait apparemment ressuscité une politique qui a été menée contre les Européens après la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque l’agence d’espionnage US menait des attaques à l’encontre des Etats d’Europe afin de les attribuer aux groupes communistes.

Ce dernier a également déclaré que ces fausses opérations prévues par les services étasuniens n’avaient qu’un seul but : créer un sentiment de haine contre la communauté musulmane et ainsi attirer les pays européens sous la sphère d’influence de Washington.

Concernant les récents événements de Charlie Hebdo, il s’agirait selon lui d’un «  travail intérieur et que les gens identifiés par la NSA comme hostile à la guerre occidentale contre les musulmans vont être encadrés pour un travail intérieur conçu pour amener fermement la France sous la coupe de Washington.  »

sources :halalbook.com le 13 janvier 2015

Attentat contre Charlie Hebdo : 11 points étranges 10 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 1 commentaire

arton30153_8bd36

 

1 – Après le passeport indestructible du 11 septembre, l’un des deux suspects, Saïd Kouachi, a oublié, malencontreusement, sa carte d’identité dans la voiture.

2- Lors de la tuerie, entre 3 et 5 tireurs ont été aperçus:

« J’ai entendu des coups de feu, j’ai vu des gars cagoulés qui sont partis en voiture. Ils étaient au moins cinq« , a précisé Michel Goldenberg, un voisin de Charlie Hebdo. Un autre voisin, Bruno Leveillé, a raconté avoir entendu « à 11 h 30 pile, une trentaine de coups de feu pendant une dizaine de minutes. »

- La piste israélienne :

A - JSS News semble très bien informé. Ne citant pas leurs sources, ils auraient été les premiers à publier l’identité des terroristes:

Selon des informations reçues par JSSNews, un des trois terroristes de Charlie Hebdo, le jeune Hamyd, a été arrêté. Il s’est rendu lui-même à la police - quand il a vu JSSNews publier son identité.

Rappelons que JSSNews a déjà publié deux informations exclusives et vérifiées ces dernières heures. La première concernant l’identité des terroristes (Saïd et Cherif Kouachi et Hamyd Mourad) et la deuxième concernant la voiture des terroristes, retrouvée devant un restaurant casher à Paris.

Plus tôt, ce soir, Libération titrait: « les trois suspects interpelés » – le titre a été changé par « les trois suspects identifiés et localisés.

Toujours selon JSS News, les premiers médias à diffuser la vidéo du policier abattu auraient été ceux d’Israël:

Voici une vidéo qui montre des échanges de tirs entre les musulmans qui ont attaqué le journal Charlie Hebdo et la police. BFM TV vient d’annoncer « ne pas vouloir montrer cette vidéo. » La vidéo est diffusée par les médias israéliens. Le policier mort dans cet échange de feu serait musulman (son prénom est Ahmed).

Russia Today nous apprend qu’Amchai Stein, l’éditeur en chef de la chaine israélienne IBA Channel 1, était présent sur les lieux du crime et postait des photos de la fusillade:

B6viYn6IYAAul73

Amichai Stein @AmichaiStein1
רכב מנוקב כדורים בזירת האירוע בפריס
12:24 PM – 7 Jan 2015

5 - La police était injoignable lors du massacre:

Une journaliste de Première Ligne, qui a souhaité rester anonyme, témoigne

Il a aperçu deux personnes armées de kalachnikov qui demandaient ‘C’est où Charlie Hebdo ?’ Mon collègue est remonté en courant. Nous nous sommes barricadés et nous avons essayé d’appeler la police, mais ils étaient injoignables, c’était hallucinant.

6 - Un temps d’attente anormalement long entre la tuerie et l’arrivée des secours:

On était une dizaine dans l’atelier quand on a entendu des tirs, sans trop comprendre d’abord ce qu’il se passait. On entendait des bruits venant de l’immeuble, qu’on n’a pas identifié tout de suite, puis dans la rue. Là on a tout de suite compris que c’était des tirs. On s’est éloigné des fenêtres. Entre une demi-heure et trois-quart d’heure plus tard, les secours sont venus nous dire de ne pas sortir. Cette situation est un peu oppressante.

7 - La fuite des 2 ou 3 meurtriers est une aberration totale:

Ainsi donc, après avoir fomenté une attaque meurtrière terrible sans que jamais les services de police et de renseignements aient eu le moindre doute à leur sujet, les trois assassins de Charlie Hebdo, ont passé près d’un quart d’heure en plein centre de Paris à canarder à tout va, ont pu tranquillement prendre la fuite jusqu’à la porte de Pantin, sans doute en empruntant des axes assez étroits puisqu’on a retrouvé leur véhicule rue de Meaux, à proximité donc de plusieurs commissariats, ont blessé un passant, volé une autre voiture et sont allés jusqu’à Reims sans être inquiétés pour deux d’entre eux ???

Il faut vraiment une sacrée dose d’émotion, le grand air de l’union nationale et la mine contrite et tellement sincère de Hollande pour ne pas se demander comment pareille aberration est possible.

- Moins d’une heure après l’attaque, Hollande se rend, sans aucune peur, sur le lieu du drame:

Ce que je trouve fort, c’est que moins d’une heure après, Hollande est déjà sur place, 56 minutes après très exactement…. l’a pas peur des balles perdus ou des bombes planquées dans le périmètre le pantin qui nous sert de Président.

9 - Un commissaire de police de Limoges qui travaillait sur l’affaire Charlie Hebdo se suicide mystérieusement dans son bureau:

l travaillait sur une mission de la police judiciaire dans le cadre de l’affaire Charlie Hebdo. Ce suicide intervient un peu plus d’un an après la mort d’un autre responsable du service régional de la police judiciaire de Limoges. En novembre 2013, le numéro 3 de ce service s’était lui aussi donné la mort et c’est le commissaire décédé la nuit dernière qui l’avait découvert.

10 - Des soi-disant « terroristes » ressemblant plus à la police antiterroriste qu’à autre chose:

Deux personnes qui ont croisés la route des frères Kouachi témoignent ce matin du 9 janvier

D’abord l’homme qui s’est fait volé sa voiture ce matin dans l’Oise, sur RTL. « Ils étaient en tenues paramilitaires et avec leurs armes à la main, très calmes, très sereins, très professionnels, pas énervés. Ils ont jamais couru ni élevé la voix. Ils n’étaient pas transpirants. Ils donnaient l’impression d’être en opération », explique le conducteur de la clio grise vraisemblablement attaquée par les frères Kouachi vendredi matin. « La simple chose qu’il m’ont dite en partant : « si les médias te posent une question, tu n’as qu’à dire que c’est Al Qaïda Yémen ». C’est la dernière chose qu’il m’ont dite. »

Puis, sur France info, un commercial qui était dans la zone artisanale de Dammartin et qui a d’abord cru avoir affaire à un policier : « Je ne les ai pas reconnus formellement, ils étaient habillés comme des policiers d’intervention, tenue noire, gilet pare-balles et fusil. Ça aurait pu être un policier s’il ne m’avait pas dit ‘on ne tue pas les civils’. Ils étaient lourdement armés, comme des policiers qui interviennent avec des fusils type kalach. J’étais devant la porte de l’entreprise, j’ai serré la main de Michel [un client, NDLR] et de l’un des terroristes. Il m’a dit ‘je suis la police. Partez, on ne tue pas les civils’. Après je suis parti, et Michel a fermé le portail derrière moi. Je suis parti dans la foulée »

11 - L’incohérence entre le professionnalisme des auteurs de l’attentat, et l’amateurisme des preneurs « d’otage » (oups, en fait, même pas) de Dammartin tués lors de l’assaut cet après-midi, qui sont sortis du bâtiment en canardant à tout va – « tirant à la kalachnikov » sur les forces de l’ordre -, mais sans blesser personne (ou à peine : un gendarme « légèrement blessé »). Apparemment, ces deux types surentraînés, surarmés, extrêmement déterminés, qui avaient tranquillement quitté Paris après avoir assassiné de sang-froid douze personnes, ont perdu tous leurs moyens face à la police. Mais ne prêtons pas le flanc aux théories du complot les plus folles en émettant la possibilité que, peut-être, il s’agissait de deux personnes différentes.

12- Je rajoute qu’il est dit partout au infos que la police a écouté en direct les conversations de Amedy Coulibady dans le super marché casher, car le téléphone était mal raccroché ? alors que en faite il s’agissait de RTL qui avait appelé et non la police ?

Image de prévisualisation YouTube

sources : sott.net le petit rapporteur du net le 10 Janvier 2015

Les incohérences de l’attentat de charlie Hebdo, voici l’enquête qui va vous faire bondir 8 janvier 2015

Posté par lepetitrapporteur dans : Non classé , 178 commentaires

Attentat à Charlie Hebdo : la France sous le choc

Les événements de la journée. Une chasse à l’homme a démarré pour arrêter les trois terroristes en fuite, après un attentat commis contre Charlie Hebdo mercredi matin, qui a fait au moins douze morts.

Des hommes encagoulés ont fait usage d’armes automatiques vers 11h30 au sein du siège du journal satirique Charlie Hebdo, faisant au moins douze morts, dont les dessinateurs Cabu et Charb. Quatre autres personnes sont entre la vie et la mort tandis qu’une vingtaine d’autres ont été blessées. Les agresseurs, au nombre de trois ont pris la fuite en changeant de voiture.

L’attentat a été unanimement condamné. Par François Hollande et toute la classe politique française, mais aussi Obama, Poutine, Merkel ou encore le recteur de la mosquée de Paris.

Plusieurs détails troublants annoncent un false flag

nous commençons par analyser la voiture C3 Noir

ob_2e887a_00000000000000000

 

regardez bien les rétroviseurs sont Chromé

 

ob_cc5ef7_00000000000000000000

 

Juste après,  d’un seul coup les rétroviseurs sont noir

 

10492066_421070298044271_840714853595916633_n

Voici 2 photos qui prouvent qu’il ne peut pas s’agir de la même voiture

 

Que dire du policier froidement abattu sur le trottoir, aucun trace de sang, pour ceux qui savent comment ce passe une blessure par arme a feu, et encore pire du calibre 7.62 AK 47 (arme de guerre) le tir sur le policier aurait été malheureusement beaucoup plus gore, surtout un tir dans la tète, d’ailleurs il suffit de regarder la photo pour s’apercevoir que le terroriste tir a coté au dessus et non dans la tète.

Il est impossible pour nous pour le moment de poster la vidéo , nous respectons la famille du policier

ob_0f9a72_1077675201-b974461363z-1-2015010723524

Des petits détails encore une fois inexplicables, comment se fait-il que la chaine de la télévision d’infos en continu israélienne  i24 ait annoncé les origines franco-alégrienne des assaillants dès 15 heures ? alors que aucun médias français n’étaient capable de le dire, et comment JSS annonce bien avant les médias français les noms de ceux-là ? Et comment se fait-il que le gouvernement américain relayé par CBS annonce la mort d’un terroriste et la capture de deux autres à cette heure, 1 heure du mat’ ? le scénario et l’attaque de Charlie hebdo serait ‘il déjà écrit ?

De plus, un ami d’Hamyd Mourad précise qu’il était au lycée à Charleville Mezieres ce matin.

 peut-on se faire coincer après un tel attentat soigneusement préparé et oublier sa Carte d’Identité dans une voiture avec des rétros qui changent de façon magique de couleur en l’espace de 5 minutes ?

Cette photo ci dessous, très bizarre ou on voit un journaliste  sur le toit et qui porte déjà un gilet par balles, ce monsieur avait un gilet dans sont bureau? ou il s’avait ce qui allait ce passer?

gilet par balle

Et que dire de cette mascarade à Reims où sur cette photo l’on voit un tireur d’élite entouré par des jeunes curieux ? impossible, même l’ancien Chef du GIGN  ( Prouteau) était très étonné sur ITELE en voyant l’amateurisme du raid a Reims.

ob_de1ee0_zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

 

On peut déjà constater une chose étonnante.

L’attentat aurait commencé à 11h50, en 3 minutes le journal 20 Minutes est déjà au courant, Puis en moins de 10′ minutes après l’annonce sur « 20 Minutes », la chaine I télé est déjà sur place, ils ont eut le temps de grimper par les toits pour tenter de filmer…. Franchement, ce timing me semble étonnant….

 

Moins d’une heure après, Hollande est déjà sur place, 56 minutes après très exactement…. l’a pas peur des balles perdus ou des bombes planquées dans le périmètre, impossible sauf si vous savez a l’avance le scénario

ev7jobB1_2

Et très fort aussi, c’est qu’en moins de 12 heures, hop ça y est les mecs se sont fait gaulés…. leurs noms sont cités, allez hop, on ne s’embarrasse pas de procès…. on se croirait au temps de cow-boys. Moi je veux des preuves, pas des déclaration de mérdias.

Et enfin 02h30 cette nuit, Mourad vient de ce présenter a la police car il affirme qu’il était en cours aujourd’hui !  gros malaise sur BFM TV !!!

D’autres preuves dans les jours a venir, mais encore une fois cette affaire est troublante…

 

Sources: wikistrike.com et le petit rapporteur du net

info + |
Immobilier et habitat à Tou... |
INFOS SUBTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veriteverite
| Detoutderien
| Leblogdejustinevioletta